NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les Sens ne sont-ils pas suffisants pour nous ... Gorgias, la justice selon la loi et selon la ... >>


Partager

Le but de l'éducation est il de supprimer le naturel?

Echange

Aperçu du corrigé : Le but de l'éducation est il de supprimer le naturel?



Document transmis par : marieline


Publié le : 8/3/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le but de l'éducation est il de supprimer le naturel?
Zoom

Le but de l’éducation est-il de supprimer le naturel ?

 

                Le but de l’éducation est d’apprendre, pour un enfant par exemple, les mœurs de sa civilisation, les bonnes manières de celle-ci, par le biais le plus souvent des parents, ou équivalent. Mais par la suite il devra parvenir à une certaine autonomie, et être capable de se faire ses propres réflexions et opinions.  Si ces mœurs ne sont pas transmis, ou mal, la société se chargera de mettre cette personne à l’écart. En effet, elle sera considéré comme « mal éduquée », donc barbare, peut être même un animal. Car un barbare est la représentation d’une bête, n’ayant pas de réflexion, étant resté à l’état de nature. Il suppose souvent une violence qui n’est pourtant pas présente gratuitement dans la nature, mais bel et bien apporté par des êtres s’opposant aux règles inculquées par son éducation, en les méprisant.
Manquer d’éducation, ce serait donc suivre notre nature animale, première, omettant par là même toute forme de culture, de civilisation. Dès lors, nous pouvons nous demander si le but de toute éducation n’est pas de supprimer le naturel en l’homme, de détruire, ou au moins de camoufler, en d’autres termes, ces instincts qui empêchent l’homme de s’humaniser.
Le problème est que toute création humaine émane d’une faculté originelle. Dans ce cas, dépasser son animalité n’est-il pas le propre de l’homme ? L’éducation ne serait-elle pas une forme de libération face aux contraintes de la nature ?



                L’homme, depuis toujours, modifie la nature et l’adapte à ses besoin. Sans se contenter de s’abriter sous les grottes, les hommes préhistoriques les ont décorées, ont peint leurs façades. Ils ont pour cela rassemblé des plantes, mélangés leurs pigments… Ils ont fait du feu afin de cuire leur viande et taillé des pierres pour la découper. Avant l’écriture, qui semble être la base de la culture, l’être humain s’adonnait déjà a nier la nature en la transformant, créant ainsi son propre monde, faisant de la nature une alliée capable de le servir dans ses besoins. Après, avec le travail, les études, l’homme s’est forgé une éducation beaucoup plus poussée, allant bien au delà de ses simples instincts naturels. Ainsi, on comprend que le but de l’éducation, chez l’homme, est de faire de l’homme un être culturel. Par ce biais de l’éducation, il réprime ses instincts naturels, faisant un travail sur lui-même et non plus uniquement sur la nature. L’éducation fera de lui un être savant respectant les règles de sa société, comme les règles de sa langue, son langage, les relations à entretenir avec les autres, comment parler à un adulte autrement qu’à un enfant…  Ce sont là des actes proprement culturels, et le fait que ces mœurs et ces bonnes manières varient d’un pays à l’autre le prouve.                                                                                                                                                              Un homme, éduqué, perd donc tous ses instincts naturels, pour n’être plus qu’au service de la société, et non avec la nature. Car la nature elle-même est dépossédée par les sociétés de nos jours qui l’utilisent en la respectant de moins en moins. L’éducation fait d’un de l’homme un Homme, en le civilisant. Elle supprime le naturel. Cependant, son but n’est pas vraiment celui de perdre tout lien avec sa nature. Les enfants ne sont pas éduqués pour perdre leur nature, mais pour leur permettre de s’adapter aux évolutions de l’espèce humaine dans ses mœurs et ses sociét&eacu...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Le but de l'éducation est il de supprimer le naturel? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit