NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La Tunisie, berceau du Printemps arabe Le texte théâtral est il suffisant pour monte ... >>


Partager

Les Caprices de Marianne, Musset, acte II, scène 3 (commentaire)

Littérature

Aperçu du corrigé : Les Caprices de Marianne, Musset, acte II, scène 3 (commentaire)



document rémunéré

Document transmis par : axie21


Publié le : 27/4/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Les Caprices de Marianne, Musset, acte II, scène 3 (commentaire)
Zoom

 

 

 Le drame romantique s'inscrit dans le genre théâtral dans la première moitié du XIXe siècle, en réaction contre le théâtre classique du XVIIe siècle, alors considéré  comme dépassé et beaucoup trop codifié pour permettre aux Romantiques de représenter les nouvelles aspirations de la société. En effet, selon les auteurs romantiques de l'époque, le théâtre doit être libre et n'obéir à aucune règle prédéfinie, c'est pourquoi l'on retrouve une diversité des genres, des registres et des niveaux de langue dans maintes oeuvres théâtrales du mouvement romantique au XIXe siècle. C'est à cette période, plus précisément en 1833, qu'Alfred de Musset, grand poète et dramaturge romantique français, publie sa pièce de théâtre intitulée Les Caprices de Marianne. L'histoire se passe à Naples durant la Renaissance et met en scène trois personnages principaux aux conceptions de l'amour différentes. Coelio, jeune homme fou amoureux de Marianne, figure du héros romantique, demande à son ami Octave, un libertin désenchanté, de plaider sa cause envers sa bien-aimée Marianne, mais celle-ci refuse l'amour de Coelio car elle lui préfère Octave. Le passage que nous nous apprêtons à étudier est un extrait de la scène trois du second acte, où Octave est venu chez le mari de Marianne dans le but de vanter l'amour de son ami à Marianne afin qu'elle accepte de le rencontrer, mais celle-ci s'en moque éperdument et rétorque par un caprice. Ainsi, dans quelle mesure cette scène met-elle en opposition les deux personnages que sont Marianne et Octave ? Pour ce faire, nous nous intéresserons tout d'abord à la plaidoirie d'Octave en faveur de son ami Coelio, puis nous étudierons ensuite le caprice de Marianne. Il est en outre judicieux de remarquer que cette scène représente de manière très juste le titre éponyme de l'oeuvre puisqu'elle expose un des nombreux «Caprices de Marianne«.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4875 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les Caprices de Marianne, Musset, acte II, scène 3 (commentaire)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit