LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Lettre de Monsieur de Pompone, de Mme de Sévi ... Zadig de Voltaire - Chapitre 2 (II) - Comment ... >>


Partager

Les Caractère de La Bruyère: De la Société et de la Conversation : Acis

Littérature

Aperçu du corrigé : Les Caractère de La Bruyère: De la Société et de la Conversation : Acis



Publié le : 15/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Les Caractère de La Bruyère: De la Société et de la Conversation : Acis
Zoom

II s'agit ici d'un des nombreux mondains dont La Bruyère a saisi d'un coup d'œil sûr la grimace, le tic, le ridicule. Installé par ses fonctions dans un milieu où l'élégance raffinée et le maniérisme étaient le masque de toutes les corruptions, monde auquel il restait irréductiblement étranger, sous l'apparente urbanité de la forme La Bruyère décèle les misères et les tares qu'il note avec une implacable justesse. Dans ce chapitre de la Société et de la Conversation, La Bruyère envisage l'homme clans ses rapports sociaux, s'intégrant dans un ensemble où il doit tenir un rang, et nous le montre déformé par le désir de plaire, d'exercer un ascendant sur une caste sociale que distinguent la naissance et la fortune; pour le mondain, à cette caste se limite l'humanité.
  



Que dites-vous? comment? je n'y suis pas; vous plairait-il de recommencer? j'y suis encore moins; je devine enfin : vous voulez, Acis, me dire qu'il fait froid; que ne disiez-vous : « Il fait froid «; vous voulez m'apprendre qu'il pleut ou qu'il neige; dites : « Il pleut; il neige «; vous me trouvez bon visage, et vous désirez de m'en féliciter, dites : « je vous trouve bon visage «.

Mais, répondez-vous, cela est bien uni et bien clair, et d'ailleurs qui ne pourrait pas en dire autant? Qu'importe, Acis? est-ce un si grand mal d'être entendu quand on parle, et de parler comme tout le monde? Une chose vous manque, Acis, à vous et à vos semblables, les diseurs de phébus, vous ne vous en défiez point, et je vais vous jeter dans l'étonnement; une chose vous manque, c'est l'esprit. Ce n'est pas tout, il y a en vous une chose de trop, qui est l'opinion d'en avoir plus que les autres: voilà la source de votre pompeux galimatias, de vos phrases embrouillées et de vos grands mots qui ne signifient rien. Vous abordez cet homme ou vous entrez dans cette chambre, je vous tire par votre habit et je vous dis à l'oreille : « Ne songez point à avoir de l'esprit, n'en ayez point, c'est votre rôle; ayez, si vous pouvez, un langage simple, et tel que l'ont ceux en qui vous ne trouvez aucun esprit; peut-être alors croira-t-on que vous en avez. «




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1868 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les Caractère de La Bruyère: De la Société et de la Conversation : Acis" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit