NoCopy.net

la certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le doute est il une faiblesse? l'inconscience a-t-elle valeur d'excuse? >>


Partager

la certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : la certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?



Publié le : 9/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	la certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?
Zoom

Nous pouvons ressentir quotidiennement des situations de crise où, parce que les protagonistes restent campés sur leurs positions, tout compromis est impossible, tout dialogue inconcevable. Le dialogue est un discours à plusieurs voix cherchant la vérité universelle, et présupposant, entre ceux qui parlent et se répondent, une raison commune. A l’inverse, il est également flagrant de constater à quel point le manque de certitudes rend le dialogue inintéressant.
 Dès lors, nous pouvons nous demander si la certitude sert ou dessert la tenue effective du dialogue. Nous verrons dans un premier temps en quoi les convictions sont indispensables à l’échange, puis, dans un deuxième temps, pourquoi l’acceptation de la critique est néanmoins nécessaire et, dans un troisième temps, comment abuser des convictions peut éloigner de la vérité.
 



Elle rend l'orateur plus convaincant sur un sujet que celui qui connaît à fond ce sujet, et ferait presque prendre l'âne pour un cheval. En ce sens, la rhétorique se confond avec la sophistique. Le sophiste prétend à un savoir universel ; expert en l'art de rendre habile à parler sur tout, il ne rend pas véritablement savant sur tout, mais en donne l'apparence.■ La sophistique, comme la rhétorique, est une flatterie, imitation néfaste d'arts utiles fondés sur un véritable savoir : législation, justice. La sophistique, comme la rhétorique, veut, sans souci de justice, montrer parla parole et par l'action le plus d'efficacité dans les affaires de l'État. Tel est le paradoxe dont la dernière partie du devoir doit tenter de nous faire sortir: La conviction d'avoir raison sape tout dialogue du fait de l'intolérance et/ou de l'aveuglement qui ne permet pas de prendre en ligne de compte le point de vue d'autrui. Et, d'un autre côté, l'absence de conviction, de certitude amène au relativisme du "tout-se-vaut". On développera cet argument avec la thèse de Protagoras: "L'homme est la mesure de toute chose". Synthèse: Dialogue authentique et dialectique.Les dialogues (tous écrits) de Platon mettent en scène Socrate s'entretenant avec des figures dominantes de la vie politique et intellectuelle d'Athènes, à propos de la vertu (Ménon), de l'amour (Le Banquet) ou encore de la rhétorique (Gorgias).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	la certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?	Corrigé de 3259 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " la certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ? " a obtenu la note de : aucune note

la certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit