NoCopy.net

Chapitre 18 de Candide (Voltaire)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Chapitre 14 de Gargantua - Rabelais Voltaire: Chapitre 19 de Candide >>


Partager

Chapitre 18 de Candide (Voltaire)

Littérature

Aperçu du corrigé : Chapitre 18 de Candide (Voltaire)



Publié le : 12/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Chapitre 18 de Candide (Voltaire)
Zoom

 

''Vingt belles filles de la garde reçurent Candide et Cacambo à la descente du carrisse, les conduisirent aux bains, les vêtirent de robes d’un tissu de duvet de colibri ; après quoi les grands officiers et les grandes officières de la couronne les menèrent à l’appartement de Sa Majesté au milieux de deux files, chacune de mille musiciens, selon l’usage ordinaire. Quand ils approchèrent de la salle du trône, Cacambo demanda à un grand officier comment il fallait s’y prendre pour saluer Sa Majesté : si on se jetait à genoux ou ventre à terre ; si on mettait les mains sur la tête ou sur le derrière ; si on léchait la poussière de la salle ; en un mot, quelle était la cérémonie. « L’usage, dit le grand officier, est d’embrasser le roi et de le baiser des deux côtés. « Candide et Cacambo sautèrent au cou de Sa Majesté, qui les reçut avec toute la grâce imaginable, et qui les pria poliment à souper.

En attendant, on leur fit voir la ville, les édifices public élevés jusqu’aux nues, les marchés ornés de mille colonnes, les fontaines d’eau pure, les fontaines d’eau rose, celles de liqueurs de canne de sucre, qui coulaient continuellement dans de grandes places, pavées d’une espèce de pierreries qui répandaient une odeur semblable à celle du girofle et de la cannelle. Candide demanda à voir la cour de justice, le parlement ; on lui dit qu’il n’y en avait point, et qu’on ne plaidait jamais. Il s’informa s’il y avait des prisons, et on lui dit que non. Ce qui le surprit davantage, et qui lui fit le plus de plaisir, ce fut le palais des sciences, dans lequel il vit une galerie de deux mille pas, toute pleine d’instruments de mathématique et de physique.''

 



 

Le passage se situe dans l’arrivée à la capitale d’Eldorado, où le Roi va les accueillir.

C’est la charnière entre les deux parties :

- c’est la liquidation des illusions de la première partie

- elle se base sur la reconstruction qui s’amorce dans la seconde partie

- elle introduit une pause dans le récit : Candide et Cacambo arrivent presque miraculeusement à Eldorado, un pays merveilleux

Le texte s’inscrit dans une technique du XVIIIè siècle : les étrangers découvrent avec étonnement les mœurs d’un pays inconnu.

 

Etude de l’extrait

 

Le texte est composé de deux parties :

- le premier paragraphe qui est la réception à la cours

- le second paragraphe qui est la visite de la ville

 

Les axes de lecture sont :

- les aspects féeriques

- les aspects satiriques

- les aspects utopiques

 

ASPECTS FEERIQUES

 

L’extrait est décrit de façon merveilleuse :

- le charme de l’accueil (l’amour après le voyage)

- la simplicité enfantine, naïve de Candide et Cacambo

- l’atmosphère merveilleuse d’abondance

- l’atmosphère de luxure et de magnificence ordinaire, naturelle

- l’exotisme, l’orientalisme

 

ASPECTS SATIRIQUES

 

Le texte est une satire de la société européenne avec ses règles et ses préjugés :

- Satire de l’étiquette : parodie burlesque de différentes cérémonies à la cours

* la réception qui parodie la Cour de Versailles

* la « grâce « qui fait allusion à Louis XIV et Louis XV

* la « galerie de deux milles pas « qui parodie la Galerie des Glaces

* « au milieu de deux files, chacune de mille musiciens « qui représente les courtisans à Versailles qui vous regardent, vous détaillent et se moquent

* chaque hypothèse du salut est une moquerie, une parodie, une caricature

- Satire de l’urbanisme parisien : Paris est sous forme d’un urbanisme médiéval, et non hellénistique comme Eldorado.

* La ville médiévale est ronde avec des remparts, elle se protège avec des rues étroites, un entassement des habitations, ce n’est ni esthétique ni hygiénique

* La ville hellénistique est carrée, ouverte, avec un libre-accès, des rues qui se coupent à angle-droit en damier, des marchés, des fontaines qui favorisent l’hygiène, on privilégie les édifices publics que privés, la ville est centrée sur son économie sans besoin de se protéger

 

ASPECTS UTOPIQUES

 

La description d’Eldorado a avant tout une fonction positive plus qu’une critique, elle doit montrer que la société que les Philosophes veulent construire est la meilleure. Eldorado, comme toutes les utopies, va donc esquisser un modèle idéal dont les européens vont s’inspirer.

- Un modèle politique : Eldorado suggère une monarchie libérale sans Parlement, avec un monarque proche de ses sujets

- Un modèle social : Eldorado n’a pas de Noblesse inutile, ni de Clergé, et on trouve une parité homme/femme dans les officiers et les officières

- Un modèle urbanistique : Eldorado est une société urbaine, sans retour à la terre : elle est luxueuse, prospère et heureuse. Il y a un certain soucis de l’hygiène avec des fontaines, de l’ « eau pure «, et de grandes perspectives aérées, ainsi que des rues à angle-droit. Eldorado a également un soucis de la prospérité avec l’abondance des marchés, la prééminence de l’édifice public sur l’édifice privé, et le soucis de l’esthétique avec de beaux monuments et le triomphe de la colonne

- Un modèle d’éducation : La description d’Eldorado s’inscrit dans une tradition familière à l’époque : celle des voyageurs naïfs qui découvrent un nouveau monde. 

 

Conclusion

 

L’épisode peut être vu a différents niveau : à l’intérieur du conte il constitue une pause, et après l’accumulation des malheurs qui ont marqué la première partie de Candide il a une fonction de détente. Le caractère féerique du texte est bien marqué par son côté exotique et presque licencieux (coquin). L’épisode a également une fonction critique, il dénonce un certain nombre d’abus de la société européenne. Enfin, il a une fonction utopique : la description doit inspirer les réalisations et les réformes que les Philosophes veulent mettre en œuvre. Ainsi, l’utopie Voltairienne propose un modèle politique, social, urbanistique et éducatif ; mais le caractère le plus original de l’utopie de Voltaire réside dans le fait qu’il ne rentre jamais dans les détails, son Eldorado n’a pas de caractère contraignant, et est peu terrifiant par rapport à toutes les utopies qui fleurissent à la fin du XVIIIème et au tout au long du XIXème.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Chapitre 18 de Candide (Voltaire) Corrigé de 2720 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Chapitre 18 de Candide (Voltaire)" a obtenu la note de : aucune note

Chapitre 18 de Candide (Voltaire)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit