LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les Goncourt à Gisors. Le marché français des jeux et jouets éducati ... >>


Partager

La charité fraternelle qui dit : « Tu ne jugeras point » et l'appréciation morale de la valeur des actes ne sont-elles pas en contradiction? Dites quels sont, à votre avis, le fondement, la valeur et les limites du jugement moral.

Littérature

Aperçu du corrigé : La charité fraternelle qui dit : « Tu ne jugeras point » et l'appréciation morale de la valeur des actes ne sont-elles pas en contradiction? Dites quels sont, à votre avis, le fondement, la valeur et les limites du jugement moral.



Format: Document en format HTML protégé

La charité fraternelle qui dit : « Tu ne jugeras point » et l'appréciation morale de la valeur des actes ne sont-elles pas en contradiction? Dites quels sont, à votre avis, le fondement, la valeur et les limites du jugement moral.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La charité fraternelle qui dit : « Tu ne jugeras point » et l'appréciation morale de la valeur des actes ne sont-elles pas en contradiction? Dites quels sont, à votre avis, le fondement, la valeur et les limites du jugement moral.




Préparation Problème intéressant, parce que pratique. Les jugements sur les actes comme sur le caractère d'autrui sont chose courante; et il faut reconnaître que le plus souvent ils sont prononcés fort à la légère. Pourtant on ne peut guère s'en abstenir; parfois même on doit juger. D'autre part, le précepte d'origine chrétienne : « Tu ne jugeras point » apparaît comme excellent à partir du moment où l'on se rend compte d'abord que nous ne sommes pas plus exempts de faiblesses que ceux que nous jugeons, ensuite qu'il nous est presque impossible de juger très exactement, tellement il y a d'éléments qui doivent entrer en ligne de compte. Nous nous heurtons donc à une contradiction flagrante. Que faut-il choisir? Ou bien comment peut-on concilier le précepte et les nécessités?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2676 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La charité fraternelle qui dit : « Tu ne jugeras point » et l'appréciation morale de la valeur des actes ne sont-elles pas en contradiction? Dites quels sont, à votre avis, le fondement, la valeur et les limites du jugement moral." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit