LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les relations entre l'Union soviétique et les ... Déclaration du Maréchal Pétain devant la Haut ... >>


Partager

Les circonstances de la rupture sino-soviétique

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Les circonstances de la rupture sino-soviétique



document rémunéré

Document transmis par : beugre0rene49805


Publié le : 4/3/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Les circonstances de la rupture sino-soviétique
Zoom



« La politique est un Jeu et Mao Tsé-toung l'a joué avec la ruse des Asiatiques. (...) Ainsi, je l'entends encore déclarer à l'issue du XXe Congrès : « Le camarade Khrouchtchev nous a ouvert les yeux et il nous a apporté une lumière qui nous permet de voir, il nous a dit enfin la vérité. (...)

Mao Tsé-toung s'est toujours appuyé sur les paysans et non sur le prolétariat. Staline reprochait justement à

Mao son déviationnisme. Mais le fait est que Mao, en s'appuyant sur les paysans et en ignorant le prolétariat, remporta la

victoire (...).

Après l'arrivée de Mao au pouvoir, ses relations avec Staline se tendirent très vite dans les domaines de la coopération commerciale et industrielle aussi bien qu'au niveau idéologique. Malgré nos propres difficultés, nous avions donné gratuitement Port-Arthur et Dalny w aux Chinois et nous avions investi en Chine des sommes considérables.

Certaines déclarations de Mao me choquaient. (...) Je me souviens par exemple qu'il me demanda un jour : « Camarade Khrouchtchev, que pensez-vous de notre slogan Laissons fleurir cent fleurs ? Nous avions fait exprès de ne rien publier dans notre presse au sujet de ces cent fleurs. Mao n'était pas idiot : il avait compris que notre silence signifiait notre désaccord. Puis ii y eut un autre slogan fameux de Mao Tse-Toung : « L'impérialisme est un tigre de papier. « Je trouvais absolument incroyable que Mao pût sous-estimer en le traitant de tigre de papier cet impérialisme américain qui était en réalité un redoutable mangeur d'hommes (...).

Mais notre rupture avec la Chine allait encore s'aggraver. (...) Quand Mao proclama que la Chine pouvait rattraper l'Amérique en cinq ans, il le fit en nous attaquant ouvertement. C'est à peu près à ce moment qu'il mit sur pied ses communes et entreprit la construction de ses hauts fourneaux du genre samovar. A l'instigation de Mao, les chinois commencèrent à affirmer que la distribution de biens matériels en rapport avec la quantité et la qualité du travail fourni telle que la prônaient les Soviétiques était un principe bourgeois. Mao déclarait aussi que la coexistence pacifique était un concept pacifiste bourgeois. (...) Son chauvinisme et son arrogance me faisaient froid dans le dos. Par la suite, la presse chinoise, inspirée par Mao, se mit à proclamer que Vladivostok était en territoire chinois... «

Extraits des Souvenirs de N. Khrouchtchev (2) Édition américaine : 1970 Édition française (R. Laffont) : 1971 (pp. 439-449)

Questions

Le candidat fera un commentaire librement composé du document ou bien répondra aux questions suivantes.

1. Présentez rapidement le document et son auteur. A quelle époque se situe la rupture sino-soviétique ?

2. Expliquez les propos soulignés dans le texte (en précisant le contenu historique des faits auxquels Khrouchtchev fait allusion).

3. Étudiez, en les regroupant et en les classant, les éléments du désaccord sino-soviétique qui apparaissent dans le texte ; en existe-t-il d'autres ?

4. Analysez la manière dont Khrouchtchev présente les circonstances de la rupture. Mao présenterait-il cette rupture de la même façon ?

5. Quelles furent les conséquences de la rupture, notamment pour la Chine, pour le mouvement communiste et pour les relations internationales ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2975 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les circonstances de la rupture sino-soviétique" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit