LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La charité peut-elle tenir lieu de justice ... La civilisation nous empêche-t-elle d'être h ... >>


Partager

La civilisation de l'image condamne-t-elle l'écrit à disparaître ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La civilisation de l'image condamne-t-elle l'écrit à disparaître ?



Publié le : 21/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La civilisation de l'image condamne-t-elle l'écrit à disparaître	?
Zoom

L’expression « civilisation de l’image « est employée pour désigner le monde contemporain depuis les années 1960 environ, c'est-à-dire à partir du moment où les différentes formes de production et de diffusion de l’image (télévision, cinéma, publicité, presse à grands tirages qui comprennent plus de photos que de textes…) sont devenues omniprésentes et occupent une place importante dans le paysage. La civilisation de l’image est donc la société qui est la notre, où l’image est devenue omniprésente et dont on suppose qu’elle joue un rôle considérable par son influence immédiate sur les comportements.

A l’image s’oppose l’écrit, c'est-à-dire le moyen d’expression et de diffusion des idées majeur jusqu’à l’émergence de l’image dans les sociétés contemporaines. Par écrit nous entendrons toutes les formes par lesquelles la pensée s’énonce dans la forme du langage scripturaire, par opposition au langage pictural, ou iconique, c'est-à-dire celui des images.

Si quelque chose condamne une autre à disparaître, c’est parce que son existence et son action sont une menace directe et efficace pour elle. Ainsi, la civilisation de l’image peut être considérée comme une menace pour l’écrit, dans la mesure où la place de l’image en vient peut être à occuper toute celle jadis occupée par l’écrit.

Nous nous demanderons donc si la civilisation de l’image peut être considérée comme la cause efficiente de la disparition de l’écrit, ou si l’image et l’écrit se nourrissent réciproquement sans que l’un participe à la disparition de l’autre.



CIVILISATION (lat. civitas, la cité)

Gén. Ensemble des caractéristiques (religieuses, morales, esthétiques, techniques...) d'une société donnée. Opposée à la barbarie, la civilisation est un état jugé supérieur moralement. L'homme s'humanise (devient plus homme) quand ses pulsions se disciplinent et se règlent en fonction d'interdits sociaux.
Ethno. On peut distinguer la civilisation comme situation matérielle d'une société (civilisation de l'âge de pierre ou du charbon) et la culture qui est comme son âme, son esprit (civilisation chinoise ou grecque). En ce sens, la supériorité matérielle d'une civilisation n'implique pas sa supériorité morale. Le progrès technique peut s'accompagner d'actes de barbarie (camps de concentration). On peut donc radicalement séparer l'idée de civilisation de celle de progrès.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2761 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La civilisation de l'image condamne-t-elle l'écrit à disparaître ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit