NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Jacques Brel, Il nous faut regarder. Commentaire de Mémoires d'outre-tombe de Chat ... >>


Partager

Colette, Sido: Il y avait dans ce temps-là de grands hivers

Littérature

Aperçu du corrigé : Colette, Sido: Il y avait dans ce temps-là de grands hivers



document rémunéré

Document transmis par : Kelly47724


Publié le : 12/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Colette, Sido: Il y avait dans ce temps-là de grands hivers
Zoom

Il y avait dans ce temps-là de grands hivers, de brûlants étés. J'ai connu, depuis, des étés dont la couleur, si je ferme les yeux, est celle de la terre ocreuse, fendillée entre les tiges du blé et sous la géante ombelle du panais sauvage (1), celle de la mer grise ou bleue. Mais aucun été, sauf ceux de mon enfance, ne commémore le géranium écarlate et la hampe enflammée des digitales. Aucun hiver n'est plus d'un blanc pur à la base d'un ciel bourré de nues ardoisées, qui présageaient une tempête de

flocons plus épais, puis un dégel illuminé de mille gouttes d'eau et de bourgeons lancéolés (2)... Ce ciel pesait sur le toit chargé de neige des greniers à fourrages, le noyer nu, la girouette, et pliait les oreilles des chattes... La calme et verticale chute de neige devenait oblique, un faible ronflement de mer lointaine se levait sur ma tête encapuchonnée, tandis que j'arpentais le jardin, happant la neige volante... Avertie par ses antennes, ma mère s'avançait sur la terrasse, goûtait le temps, me jetait un cri :

— La bourrasque d'Ouest! Cours! Ferme les lucarnes du grenier!... La porte de la remise aux voitures!... Et la fenêtre de la chambre du fond !

Mousse exalté du navire natal, je m'élançais, claquant des sabots, enthousiasmée si du fond de la mêlée blanche et bleu noir, sifflante, un vif éclair, un bref roulement de foudre, enfants d'Ouest et de Février, comblaient tous deux un des abîmes du ciel... Je tâchais de trembler, de croire à la fin du monde.

Mais dans le pire du fracas, ma mère, l'œil sur une grosse loupe cerclée de cuivre, s'émerveillait, comptant les cristaux ramifiés d'une poignée de neige qu'elle venait de cueillir aux mains même de l'Ouest rué sur notre jardin...

Colette, Sido.

SUJET

Vous ferez un commentaire composé de ce texte en étudiant, par exemple, l'art avec lequel Colette (1873-1954) évoque, à travers ses souvenirs d'enfance et son amour pour sa mère, l'attention passionnée qu'elles portaient l'une et l'autre à la nature.


(1) ombelle du panais sauvage : ombellifère à racine comestible.

(2) lancéolés : en forme de fer de lance.
  




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2025 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Colette, Sido: Il y avait dans ce temps-là de grands hivers" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit