NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment expliquer que la morale est avant-to ... Comment expliquer que l'homme n'existe jamai ... >>


Partager

Comment expliquer que la violence et les rapports de force subsistent dans les sociétés démocratiques ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Comment expliquer que la violence et les rapports de force subsistent dans les sociétés démocratiques ?



Publié le : 17/8/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Comment expliquer que la violence et les rapports de force subsistent dans les sociétés démocratiques  	?
Zoom

Calliclès dans le Gorgias de Platon, suit la logique de la violence : une confiance systématique donnée à la domination du plus fort, à la domination de celui qui sait user de violence. La logique de la violence s'appuie sur l'idée de la supériorité et sur une confiance systématique donnée à la domination du plus fort. La démocratie est le régime où le peuple commande (en grec le terme " démos " signifie le peuple et le terme " kratos " signifie la force). Tocqueville définit la caractéristique principale de la démocratie comme égalité. En effet, affirmer la souveraineté du peuple c'est considérer que tous les citoyens se valent et qu'ils sont tous aptes à prendre les décisions politique. Dès lors, l'égalité devrait rendre impossible la violence, comme domination du plus fort. Cependant, la démocratie ne reconduit-elle pas à une inégalité des conditions, à la base de la violence? Ne doit-on pas aussi penser que l'homme est naturellement violent, peu importe le régime politique?



De plus, le pouvoir étant l'expression de la volonté générale, tous les citoyens sont rassemblés ensemble pour un bonheur commun. Or, un rapport de force s'établit quand des individus ne sont pas d'accord, que leurs intérêts divergent. En démocratie, seul ce qui permet de satisfaire les intérêts communs doit être voter. Il ne peut donc pas y avoir d'intérêts personnels qui entrent en compte et il ne peut y avoir de lutte pour imposer une loi, puisqu'elle ne peut être que si elle est profitable pour tous, donc voulue par tous.     2. L'inégalité des conditions donnent naissance à l'envie et donc à la violence Pourtant, il faut bien voir que la démocratie en réalité, ne permet que l'égalité de droit. L'inégalité des conditions subsistent, c'est-à-dire qu'il y a des différences entre ceux qui ont de l'argent et du pouvoir et ceux qui n'en ont pas. La différence de richesse fait donc naître l'envie et la jalousie. Ce qui l'une des principales causes de violence. René Girard affirme en effet que nos désirs sont mimétiques.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2092 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Comment expliquer que la violence et les rapports de force subsistent dans les sociétés démocratiques ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit