NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Post-modernisme et le paradigme du Consensus saintes doy de conques >>

Consultation interdite

Plagiat détecté


Partager

Comment s'opère le financement de l'économie mondiale ?

Economie

Aperçu du corrigé : Comment s'opère le financement de l'économie mondiale ?



document rémunéré

Document transmis par : aminou14000-196885


Publié le : 21/1/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Comment s'opère le financement de l'économie mondiale ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Comment s'opère le financement de l'économie mondiale ?




Comment s'opère le financement de l'économie mondiale ?
L'expansion des échanges commerciaux internationaux dans le cadre de la mondialisation s'est accompagnée, à partir
des années 1980, d'une explosion des flux internationaux de capitaux. Ceux-ci sont en partie liés aux variables
économiques réelles (exportations, investissements productifs...), mais une part importante et volatile de ces
mouvements concerne des opérations financières et spéculatives parfois déstabilisatrices pour l'économie mondiale.
L'analyse de la balance des paiements permet de rendre compte des rapports économiques d'un pays avec le reste du
monde, de sa position financière, et de comprendre l'influence des conditions de financement de l'économie sur la
valeur de la monnaie telle qu'elle se détermine sur le marché des changes.
1. Pourquoi des mouvements de capitaux à l'échelle internationale ?
o L'économie mondiale a des besoins de financement. Au premier rang, historiquement, de ces besoins se retrouvent les
paiements (ou les crédits) engendrés par les échanges de marchandises et de services (exportations et importations). Alors que
le commerce international ne représentait, en 1970, que 12 % environ du PIB mondial, il atteint 25 % en 2009, et cette
augmentation de l'activité commerciale génère un accroissement des opérations de financement.
D'autre part, avec l'essor des firmes transnationales et la déréglementation des mouvements de capitaux intervenus à partir d es
années 1980, les investissements des entreprises hors de leur territoire d'origine ont atteint des montants considérabl es, à la
fois sous la forme d'investissements directs à l'étranger (IDE) et d'investissements de portefeuille. Ces investissements peu vent
prendre la forme de fusions-acquisitions d'entreprises existantes ou de créations d'entreprises nouvelles.
o Un IDE, par convention, désigne un investissement dans une entreprise non résidente permettant de prendre le contrôle d'au
moins 10 % du capital et des droits de vote, témoignant ainsi d'une volonté d'intervenir dans la gestion, contrairement aux
investissements de portefeuille (moins de 10 %), qui obéissent plus à une logique de placement que de prise de contrôle.
o La Cnuced évalue à 1 500 milliards de dollars le montant global des IDE dans le monde en 2011. Les flux d'IDE sont
évidemment très sensibles à la conjoncture économique et financière mondiale : la crise financière de 2008-2009 a ainsi été
marquée par une très forte contraction de ces flux.
o Traditionnellement, les flux les plus importants (65 % du total mondial) s'établissent entre pays développés (Union
européenne, États-Unis et Japon), mais cette part est en recul au fur et à mesure que les perspectives de croissance des
économies émergentes confirment l'écart de dynamisme économique avec les pays du Nord. Les pays d'Asie du Sud -Est, en
particulier la Chine, ont été, ces dernières années, des destinataires privilégiés des IDE, souvent sous la forme de projets
associant des entreprises multinationales occidentales ou japonaises et des entreprises locales (joint -ventures). La plus grande
partie des IDE est réalisée par des firmes originaires de l'Union européenne, des États -Unis ou du Japon. Il faut noter enfin que
le continent africain et les pays de l'ouest de l'Amérique du Sud n'accueillent que de très faibles montants d'IDE.
o Mais une part croissante des flux internationaux de capitaux n'est pas véritablement liée à des opérations concernant la
production et la commercialisation de marchandises ou de services, ni même à des opérations d'investissement. La majorité de
ces flux obéit à des logiques de spéculation. Ainsi, chaque jour, sur l'ensemble des marchés des devises (marché des changes)
dans le monde, les transactions quotidiennes oscillent entre 3 000 et 4 000 milliards de dollars, ce qui est sans rapport avec les
besoins de financement du commerce ou de l'investissement. Ces transactions correspondent à des opérations financières à
court terme, sur des contrats au comptant ou à terme, pour profiter de différentiels avantageux en matière de taux d'intérêt, de
variations des parités monétaires ou de variations des cours des valeurs mobilières sur les marchés boursiers. Certaines de ces
transactions peuvent aussi être motivées par des situations d'instabilité politique ou sociale dans certains pays. Les volume s de
ces opérations spéculatives ont...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3166 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Comment s'opère le financement de l'économie mondiale ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit