LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commentaire composé : Apollinaire : Les Amour ... De l'institution des enfants - Essais, Michel ... >>


Partager

Commentaire composé sur extrait de l'Article « Guerre » du Dictionnaire Philosophique de Voltaire

Echange

Aperçu du corrigé : Commentaire composé sur extrait de l'Article « Guerre » du Dictionnaire Philosophique de Voltaire



Document transmis par : Justine16738


Publié le : 12/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Commentaire composé sur extrait de l'Article « Guerre » du Dictionnaire Philosophique de Voltaire
Zoom

Le Dictionnaire philosophique de Voltaire analyse les préjugés, les mensonges politiques, les injustices, et s’efforce de remettre tout au point. Cette « critique de la société par alphabet « fera scandale à sa parution, et Voltaire, menacé de Bastille, part à l’étranger. Voltaire rédige ce petit Dictionnaire philosophique à 70 ans, pour lutter en faveur du progrès et de la tolérance. Il y regroupe plusieurs des grands sujets de réflexion de l’époque. Il définit dans ce texte, de façon ironique, la guerre et les motifs pour lesquels on la fait. Ce texte a la forme d’un article de journal ou de dictionnaire. Il en a le titre, est écrit de façon neutre (le narrateur n’intervient pas personnellement), utilise une forme proche du récit mais on se rend rapidement compte qu’il ne raconte pas une histoire réelle. C’est donc un texte de réflexion, d’argumentation, déguisé sous l’apparence d’une parabole. Grâce au récit, qui donne de la vie à l’argumentation, l’auteur peut utiliser l’ironie pour faire passer son message : les situations choquantes sont mises en évidence et facilement perçues grâce à la caricature qu’il en fait. Comme il s’agit d’un dictionnaire, l’auteur nous présente, sous forme imagée, sa définition des causes de la guerre.

Une dénonciation totale de la guerre et de sa justification religieuse.

Voltaire structure son article de façon à dénoncer guerre et religion par l’intermédiaire de plusieurs procédés. Il utilisera la structure de celui-ci pour faire paraitre un jugement quant aux faits énoncés. L’ironie est sensible dans l’évocation du soldat poussé à la guerre par la religion. Chacun y trouvera son compte, s’il remporte la victoire. La description de l’armée est caricaturale, ce sont des meurtriers qui n’ont rien à perdre. L’hyperbole fait d’un simple militaire (ou d’un militaire simple) un monstre assoiffé de sang. La satire Voltairienne est d’autant plus cruelle que l’auteur semble mépriser le soldat de base, son chef et le religieux : « si un chef n’a eu que le bonheur de faire égorger deux ou trois milles hommes, il n’en remercie point Dieu «. Ce texte présente avec ironie un tableau très négatif de la guerre. Pourquoi se bat-on, selon Voltaire ?
- Le soldat parce que c’est son métier et qu’il n’a pas le choix puisqu’endoctriner par la religion.
- Le chef, parce que cela lui permet de tuer pour célébrer la gloire de Dieu.
- Certains pour le plaisir de la violence, le goût du sang et de la mort. - Les propres intérêts de l’Eglise, sans tenir compte des grands principes et de la vie humaine.
- Et en somme Dieu pour tous, qui est invoqué par chacune des armées avant d’aller exterminer l’autre.
Comment Voltaire juge-t-il la guerre ?
- C’est un combat sans noblesse, le soldat est utilisé par le chef, le chef est lui même poussé par la religion ou excusé par celle ci.
- La religion a souvent cautionnée, justifiée les guerres, quand elle ne les a pas elle-même provoquée. Elle est ici dans la liste des accusés.
- Chaque soldat est un assassin, un meurtrier, qui peut sur le champ de bataille se laisser aller à ses plus bas instincts : c’est d’ailleurs ce qu’on lui demande alors qu’au contraire « la religion naturelle a mille fois empêché des citoyens de commettre des crimes «.
Le texte est divisé en paragraphes de tailles inégales, reliés par aucune articulation logique. Une apparente neutralité se dégage de ce choix, mais celle-ci est démentie par l’ironie mordante du texte. Cette structure à elle seule symbolise déjà l’illogisme, l’absurdité, du déroulement de la guerre. Nous pouvons, certes, observer une gradation et une généralisation progressive telle que la narration de faits plus ou moins précis :
* « cette « entreprise infernale
* Fait bénir « ses « drapeaux
* « la même « chanson
De nombreuses généralités, et liens clairs entre la religion et la guerre par une énumération de termes s’y rapportant de façon ironique (l.38) :
* humanité
* bienfaisance
* modestie
* tempérance
* douceur
* sagesse
* piété

Voltaire utilise l’ironie pour démontrer l’absurdité du fait de la guerre et ainsi le soldat ou le chef de guerre est présenté comme homme n’ayant rien à faire ou à perdre en exécutant sa tâche sous prétexte d’un encouragement et d’un soutient religieux voir divin « chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d’aller exterminer son prochain« ne souhait ainsi que désolation et destruction « lorsqu’il y en a eu environ dix mille d’exterminés par le feu et par le fer, et que, pour comble de grâce, quelq...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Commentaire composé sur extrait de l'Article « Guerre » du Dictionnaire Philosophique de Voltaire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit