NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La justice et la loi chez Blaise PASCAL Machinisme et Culture à partir d'un texte de ... >>


Partager

Commentaire gratuit: « Penser c'est dire non » ALAIN

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Commentaire gratuit: « Penser c'est dire non » ALAIN



Publié le : 22/7/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Commentaire gratuit: « Penser c'est dire non » ALAIN
Zoom

Ce texte «Les trois humiliations « est un essai dont l’auteur est Sigmund FREUD
 (1848-1925), grand médecin et inventeur de la psychanalyse. Il est extrait de l’Introduction à la psychanalyse, 3ème partie, chapitre 13, écrite en 1916. Le thème de ce texte est l’ethnocentrisme de l’Homme, selon Freud la science rejetterait la supériorité que l’Homme s’est attribué face aux autres espèces. Mais « Les Trois humiliations « pose aussi le problème de l’inconscient que la psychanalyse définirait comme une contradiction avec la conscience et le fait de croire que nous pouvons tout maîtriser. Ce texte est donc « un appel à la modestie et au recueillement «. Freud défend sa thèse avec trois arguments et d’ailleurs sur un ton très piquant, presque agressif envers l’humanité. Premièrement, nous allons étudiée la première humiliation infligée par Copernic, de « Dans le cours des siècles « à « semblable «.Deuxièmement, la découverte de Darwin qui constitue la deuxième humiliation, de « Le second démenti « à « contemporains «. Troisièmement, dans la logique des choses, la troisième humiliation infligée par Freud lui-même et sa nouvelle science: la psychanalyse, de « Un troisième démenti « à « dans sa vie psychique «. Et enfin quatrièmement, l’explication que fait Freud sur le rejet de sa science, de « Les psychanalystes « à la fin.
 
 Dans la première phrase, Freud entre directement dans le sujet en utilisant l’expression « égoïsme naïf de l’humanité «. On peut remarquer par ailleurs que le terme est assez péjoratif. Ici « égoïsme « signifie plutôt tout rapporter à soi et « naïf « s’oppose à « science «, plus haut dans la phrase, car la science, elle, affirme en ayant des preuves concrètes tandis que l’Homme affirme en ignorant. Le mot « démentis « renforce le fait que la science contredit la pensée de l’Homme.
 Dans ce première paragraphe, Freud nous dit que la découverte de Copernic, c’est -à- dire que toutes les planètes tournent autour du soleil, décentralise la Terre « loin d’être le centre de l’univers « et cela donne tout à coup beaucoup moins l’importance à l’humanité. La Terre, et donc les Hommes, n’est qu’un point à peine perceptible dans l’immensité du « système cosmique «. L’expression «  dont nous pouvons à peine nous représenter la grandeur « introduit l’idée que notre conscience est limitée puisque nous ne pouvons nous représenter la grandeur de l’univers. Nous sommes donc dans l’ignorance et de ce fait nous ne pouvons rien avancer. L’Homme peut bien devenir le maître de la Terre, cela ne changerait rien au fait qu’il soit le maître «  d’une parcelle insignifiante du système cosmique «. L’allusion à « la science alexandrine « dont l’hypothèse de la rotation de la Terre fut vite délaissée au profit du géocentrisme de Ptolémée, peut démontrer que l’Homme dans son ego a pré...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Commentaire gratuit: « Penser c'est dire non » ALAIN" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit