LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commentaire Composé: Colline, rédigé par Jean ... La dent d'or, FONTENELLE >>


Partager

Commentaire "Jour De Colère" de Pierre Emmanuel

Echange

Aperçu du corrigé : Commentaire "Jour De Colère" de Pierre Emmanuel



Document transmis par : Nicolas17124


Publié le : 15/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Commentaire
Zoom

Introduction


Dans Jour de colère, paru en 1942, Pierre Emmanuel exprime ses sentiments et ses opinions à l'égard des oppresseurs nazis. Ce texte montre que les prisonniers sont, en fait, libres, que leur souffrance est une force. Leurs bourreaux ne pourront qu'être vaincus puisque tout – notamment les valeurs fondamentales, comme celles liées à Dieu – les condamne. Nous montrerons d'abord que ce poème est lyrique et pathétique pour embellir l'image des victimes. Puis, nous verrons que, devenues des martyrs, ces victimes révèlent l'existence d'un ordre supérieur.

I. Un poème lyrique et pathétique…

Le texte implique directement le poète, avec "mes frères", qui rapproche les victimes de celui qui parle : ils proches par leurs idées. Les vers 7 avec « vrais « qui suit le mot « hommes «, ainsi que le vers 8 montrent que ces « frères « sont au-dessus des tyrans et suggère que ces derniers ne sont pas humains. L'emploi de « dérisoire « (v. 11) indique que les ambitions des oppresseurs sont sans valeur et que ceux-ci seront, finalement, condamnés.
L'univers évoqué au début est marqué par des notations pathétiques : les « frères « sont ceux qui souffrent. Les termes utilisés insistent sur la violence des tortures et l'intensité de la douleur. Ces « frères « sont des victimes sans défense : « yeux brûlés « (v. 2), « membres enchaînés « (v. 2), « visage troué lèvres mutilées « (v. 3). L'univers dépeint est donc symbole de souffrance. Les noms évoquent le corps : les yeux et les lèvres, moyens d'expression de la réprobation ; les membres, instruments de la lutte. La métaphore « Vous êtes ces arbres violents et torturés « transforme ces hommes en végétaux, cloués au sol : après avoir lutté et été « violents «, ils sont réduits à l'état d'êtres immobiles, soumis à ceux qui les « émondent «.
Malgré la marque inportante du mal dans ce poème, les victimes et la souffrance sont, idéalisées.

II. …qui idéalise des victimes et les sanctifie…

L'idéalisation des victimes est présente dès l'ouverture du poème : ces dernières sont désignées par le mot « frères « (v. 1) et précédé par « ô «. Celle-ci est habituellement utilisée pour invoquer les êtres supérieurs. Par ailleurs, le mot « frères « met ici l'accent sur la valeur de ces hommes emprisonnés : ils sont proches du poète, de ses opinions, et ne peuvent donc être coupables. Leur valorisation provient d'ailleurs de leur position même de v...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Commentaire "Jour De Colère" de Pierre Emmanuel " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit