NoCopy.net

Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - Droit Constitutionnel

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Constitution de 1958, article 37 (droit) État des lieux, des lois et des décrets, depu ... >>


Partager

Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - Droit Constitutionnel

Droit

Aperçu du corrigé : Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - Droit Constitutionnel



document rémunéré

Document transmis par : Vladimir50310


Publié le : 26/8/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - Droit Constitutionnel
Zoom

La séparation des pouvoirs est une très évidente dans le cas des pouvoirs législatif et exécutif mais une place très importante est réservé au pouvoir judiciaire. Aussi, dans un pays , démocratique, sauf les libertés individuelles, dans cette période la, les peuples avec lesquelles la France avait une relation politique, pesaient très lourd.
 
 Dans le principe des séparations des pouvoirs, le pouvoir judiciaire a pour objet le respect des libertés des citoyens et ne doit absolument pas être confronté a un des autres pouvoirs. Donc, il ne doit pas y avoir aucune relation entre le judiciaire et l'exécutif par exemple, sinon, on dirait pas qu'un vit dans une démocratie puisqu'un exécutif sous pression ne prend pas toujours les bonnes décisions. A cette époque la , le pouvoir judiciaire était le garant du respect des libertés définie par la préambule de la Constitution de 1946 et de la Déclaration des droit de l'homme. 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - Droit Constitutionnel Corrigé de 1634 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - Droit Constitutionnel" a obtenu la note de : aucune note

Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - Droit Constitutionnel

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit