LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Selon vous, quelles qualités doit présenter u ... De l'horrible danger de la lecture : commenta ... >>


Partager

Commentaire de texte Le dénouement de Dom Juan, Acte V scènes 5 et 6

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Commentaire de texte Le dénouement de Dom Juan, Acte V scènes 5 et 6



Document transmis par : Elise17240


Publié le : 16/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Commentaire de texte 

 Le dénouement de Dom Juan, Acte V scènes 5 et 6
Zoom

 

 

 I. Le châtiment de Dom Juan 

 Intervention du merveilleux, sous trois formes : spectre femme, mort, Statue. Le Châtiment est précédé d’une série d’avertissements. 

 A. Les multiples avertissements 

 1. L’apparition du spectre en femme voilée 

 Une seule phrase : « spectre « : fantôme, rapport avec la mort. Apparition du fantôme a pour but de faire peur (Idée de vengeance, remords, souvent lié à la culpabilité) 

      Symbole ?    Symbole de toutes les femmes que Dom Juan a déshonoré et qui réclament vengeance. 

 Voilée : symbole de la honte / anonymat (Groupe entier qui parle) / référence à Done Elvire 

      Fonction ?    Avertir Dom Juan, dernier avertissement : le spectre s’adresse indirectement à lui, sur un ton froid, solennel = gravité du moment. 

 Dom Juan encore placé devant une possibilité de pardon : « miséricorde « = pardon de dieu. Dom Juan n’est pas muni parce qu’il est pécheur, mais parce qu’il est un pécheur impénitent : il refuse de se repentir. 

 Fin de phrase : la menace, extrêmement précise, devient quelque chose d’imminent, le temps presse : « ici «, « n’a plus qu’un moment «. 

 Effets théâtraux = exige que sur le plan de la mise en scène, il y ait un travail 

      Symbole ?    Temps et mort : allégorie du temps et de la mort, allégorie païenne = elle s’inscrit dans la réflexion religieuse 

 Dom Juan est celui qui cultive le plaisir de l’instant, qui refuse d’avoir un passé. Il ne s’est jamais projeté dans l’avenir. Il refuse de considérer le temps autrement que par rapport au présent, et n’a jamais aucun remords à l’égard de ses actes passés => cette apparition lui signifie que son temps est désormais compté. 

 Dom Juan est celui qui s’improvise constamment. Désormais, il ne le pourra plus, il est obligé de choisir. 

      Fonction du spectre : Il annonce l’imminence de la mort, le temps se resserre    « Faux « : le temps passe, il n’y aura plus d’autre avertissement. 

 B. Le châtiment infligé par le commandeur 

 1. La statue, symbole du ciel 

 Statue : représentant concret de la puissance de dieu 

 Apparition soudaine, nous ne sommes pas préparés. 

 Face à face de Dom Juan et de la statue = scène qui symbolise le combat de Dom Juan contre le puissance divine. 

 2. L’intervention de la statue (scène 6) 

 Ton autoritaire => elle exerce un pouvoir sur Dom Juan. Elle le retient, l’empêche de fuir : impératif : Dom Juan, l’être toujours en mouvement, est ici obligé de s’ « arrêt[er] «. 

 Elle rappelle la promesse que Dom Juan lui a faite = lui rappeler qu’il n’a jamais été un homme d’honneur ? 

 Accepter souper avec la statue = transgresser un tabou (séparation des vivants et des morts). En effet, Commandeur = celui que Dom Juan a tué => proposer le repas = une offense. La statue le lui rappelle. 

 La statue propose une sentence : « l’endurcissement au péché… « 

 Intervention concrète, un verdict qui annonce la manière dont Dom Juan va être puni : « foudre « 

 Geste qui va permettre le châtiment : prendre sa main 

 = Contraste entre la civilité du geste et la forme terrible du châtiment. 

 3. La forme du châtiment 

 Ce châtiment prend forme traditionnelle  de l’imagerie de l’enfer ; punition par le feu (champ lexical) : éclair, foudre, brasier ardent, grand feux. 

 Réplique de Dom Juan qui exprime la souffrance : 

 La sensation étonne Dom Juan : feu surnaturel, souffrances extrêmes, inimaginables (emploi de l’hyperbole) = exclamation + interrogation pour suggérer le surnaturel : « feu invisible « + « tout (…) corps «. Progression de la punition : évocation des sensations. Un cri : souffrance de Dom Juan n’est plus supportable, gradation dans la douleur + ...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Commentaire de texte Le dénouement de Dom Juan, Acte V scènes 5 et 6 " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit