LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « Les Lois Humaines, Faites Pour Parler à L'e ... De l'Esprit des lois, Montesquieu et l'esclav ... >>

Consultation interdite

Plagiat détecté


Partager

Commentaire de texte de Montesquieu : De l'esprit des lois : « Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'à point de Constitution ». Cette disposition de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 aout 1789 que l'on trouve en son article 16 constitue encore de nos jours une valeur essentielle.

Droit

Aperçu du corrigé : Commentaire de texte de Montesquieu : De l'esprit des lois : « Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'à point de Constitution ». Cette disposition de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 aout 1789 que l'on trouve en son article 16 constitue encore de nos jours une valeur essentielle.



Publié le : 19/8/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Commentaire de texte de Montesquieu : De l'esprit des lois : « Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'à point de Constitution ». Cette disposition de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 aout 1789 que l'on trouve en son article 16 constitue encore de nos jours une valeur essentielle.
Zoom

Extrait: La répartition des pouvoirs est une valeur constitutionnelle importante dont les premiers grands théoriciens étaient John Locke et montesquieumontesquieu, auteur inscrit dans le courant des philosophes des Lumières est connu pour ces différents écrits mais particulièrement pour De l'espritdes lois paru en 1748. De l'esprit des lois est l'?uvre majeure de l'auteur et est une étude des principes fondamentaux des institutions politiques. Même si vivement critiquée par certains au moment de sa parution, De l'esprit des lois demeure une ?uvre qui a influencé, voir guidé la pensée politique. Elle a par exemple inspiré la rédaction de la Constitution de 1791. montesquieu y fait apparaitre la classification traditionnelle de répartition des pouvoirs en trois catégories : le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Si de nos jours, ce principe est globalement accepté et reconnu comme étant un gage de liberté et de démocratie, cette idée de séparation des pouvoirs était alors « révolutionnaire « en ce qu'elle s'opposait à la monarchie absolue et au système de division entre le clergé, l'aristocratie et le peuple. L'extrait ici commenté est l'exposé par montesquieu du principe de répartition des pouvoirs, son fonctionnement ainsi que son objectif. Selon l'auteur « tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser « aussi faut' il que « par la disposition des choses le pouvoir arrête le pouvoir «. 



II) Les limites de la séparation des pouvoirs

La séparation des pouvoirs présentée par Montesquieu présente des limites dans sa séparation rigide des pouvoirs (A) qui amène à évoquer un autre modèle de séparation plus souple des pouvoirs (B).

A) Une séparation rigide des pouvoirs

Si comme dans l'exemple des Etats Unis la séparation rigide des pouvoirs présentée par Montesquieu (« l'une empêchera l'autre par sa faculté mutuelle d'empêcher «), fonctionne encore à l'heure actuel avec le système des « cheks and balances «, ce mode de séparation a pourtant montré ses limites à plusieurs reprises. En effet, une séparation trop stricte des différents pouvoirs peut aboutir au ralentissement ou à la paralysie des institutions. Par exemple en France sous le Directoire (1795-1799) et sous la IIe République (1848-1852) l'opposition entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif a aboutit à des coups d'Etat.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 929 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire de texte de Montesquieu : De l'esprit des lois : « Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'à point de Constitution ». Cette disposition de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 aout 1789 que l'on trouve en son article 16 constitue encore de nos jours une valeur essentielle." a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit