LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce Qu'un témoignage ? En quoi le témo ... Que pensez-vous d'une morale sans obligation ... >>


Partager

Commentez et appréciez ce texte de Kant : « La morale n'est pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. »

Philosophie

Aperçu du corrigé : Commentez et appréciez ce texte de Kant : « La morale n'est pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. »



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	Commentez et appréciez ce texte de Kant : « La morale n'est pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. »
Zoom

Ce bonheur, nous pouvons chercher à l'obtenir, à la condition de rester fidèles à nos devoirs, et KANT s'insurge contre ceux qui lui font dire « que l'observation de la loi morale, sans aucun égard au bonheur, est pour l'homme l'unique but final, et qu'elle doit être regardée comme la seule fin de la créature ». Non seulement nous tendons spontanément et pouvons tendre au bonheur, mais le bonheur est un élément indispensable du souverain bien dans la recherche duquel consiste la moralité. KANT, en effet, combat l'opinion des Stoïciens, d'après lesquels seule la vertu doit compter. Avec la vertu, il faut le bonheur, c'est-à-dire « l'état dans le monde d'un être raisonnable, à qui, dans le cours de son existence, tout arrive suivant son souhait et sa volonté ». Et c'est précisément parce que la nature ne réalise pas cette nécessaire conjonction de la vertu et du bonheur que l'auteur de la critique conclut à l'existence, au-dessus de la nature, d'un être qui assurera cette conjonction indispensable pour assurer la cohérence rationnelle de la morale; l'existence de Dieu est un postulat de la raison pratique, et elle est exigée pour garantir le bonheur aux vertueux. On ne peut donc pas reprocher à KANT de faire fi du bonheur. Bien plus, il admet une certaine obligation de chercher à être heureux sur cette terre : « Assurer son propre bonheur, dit-il (Fondements, p. 97-98), est un devoir (au moins indirect); car le fait de ne pas être content de son état, de vivre pressé par de nombreux soucis et au milieu de besoins non satisfaits pourrait devenir aisément une grande tentation d'enfreindre ses devoirs., » Mais, on le voit, dans ce cas, ce n'est pas pour lui-même que le bonheur est cherché, mais seulement comme condition nécessaire à l'accomplissement du devoir : « Le bonheur n'est pas le but, dit-il ailleurs, c'est le moyen nécessaire pour écarter les obstacles qui s'opposent à la moralité du sujet. » B.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1600 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Commentez et appréciez ce texte de Kant : « La morale n'est pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. »" a obtenu la note de :

5.1 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit