LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commentez cette opinion de Th. Maulnier : «Le ... Vous réfléchirez sur le rôle du rire dans la ... >>


Partager

Commentez ces lignes extraites de la conclusion du livre d'Henri Weber sur La Création poétique au XVIe siècle (Nizet,1955) : « Prise dans son ensemble, la poésie du xvie siècle épouse tour à tour la plupart des pensées et des préoccupations contradictoires des hommes de ce temps : sensualité et extase amoureuse, ambition et déception littéraires, attrait et dégoût de la vie de cour, recherche d'un art de vivre comme d'une explication de l'univers, espoir dans le progrès de la connaissance et conscience amère des faiblesses humaines, luttes religieuses, luttes nationales, luttes politiques. A travers elles, il apparaît que le domaine de la poésie est bien l'homme tout entier, le citoyen comme l'individu, non pas l'homme isolé et abstrait mais l'homme d'un pays et d'une nation, saisi dans son décor familier et dans le jeu de ses habitudes sociales... Ce beau mythe de la fureur poéthique si cher à l'imagination de Ronsard ne pourrait-il pas signifier en fin de compte que la mission de la poésie est de saisir sous toutes ses formes sensuelles, intellectuelles et sociales, cette pulsation de la vie, cette impulsion émotive qui accompagnent nos pensées et nos actes et dont les habitudes et les contraintes sociales banalisent ou étouffent l'expression ? »

Anthologie


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Commentez ces lignes extraites de la conclusion du livre d'Henri Weber sur La Création poétique au XVIe siècle (Nizet,1955) : « Prise dans son ensemble, la poésie du xvie siècle épouse tour à tour la plupart des pensées et des préoccupations contradictoires des hommes de ce temps : sensualité et extase amoureuse, ambition et déception littéraires, attrait et dégoût de la vie de cour, recherche d'un art de vivre comme d'une explication de l'univers, espoir dans le progrès de la connaissance et conscience amère des faiblesses humaines, luttes religieuses, luttes nationales, luttes politiques. A travers elles, il apparaît que le domaine de la poésie est bien l'homme tout entier, le citoyen comme l'individu, non pas l'homme isolé et abstrait mais l'homme d'un pays et d'une nation, saisi dans son décor familier et dans le jeu de ses habitudes sociales... Ce beau mythe de la fureur poéthique si cher à l'imagination de Ronsard ne pourrait-il pas signifier en fin de compte que la mission de la poésie est de saisir sous toutes ses formes sensuelles, intellectuelles et sociales, cette pulsation de la vie, cette impulsion émotive qui accompagnent nos pensées et nos actes et dont les habitudes et les contraintes sociales banalisent ou étouffent l'expression ? »" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit