LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Expliquez et commentez ces paroles de Ferdina ... Le désir, le hasard objectif et l'attente >>


Partager

Commentez ce retour au mythe chez les surréalistes tel que le voit Marie-Claire Bancquart : «En rejetant la civilisation occidentale, le surréaliste retrouve la nécessité du mythe. Car, ce qui caractérise cette civilisation rejetée, c'est précisément qu'elle a manqué sa mythologie. Nous avons des mythes isolés, conçus par les romantiques comme des raisons d'énergie, des polarisations : Napoléon, par exemple. Mais aucun système de références générales qui puisse nous justifier. L'âge cartésien a vécu en effet sur une contradiction : ses sources religieuses ne sont pas les sources de sa sensibilité, et la mythologie qu'il évoque, gréco-latine, est vidée de tout sens du sacré. L'«humanisme» a tué l'homme. C'est ce que les surréalistes lui reprochent. Ils ont, eux, la volonté de vivre leur art et de sublimer leur vie, au lieu de jouer leur littérature à la surface de la psychologie. La grande ville a la complexité nécesssaire pour contenir en elle les différents niveaux d'explication d'un homme.» (Paris des Surréalistes, Seghers)

Anthologie


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Commentez ce retour au mythe chez les surréalistes tel que le voit Marie-Claire Bancquart : «En rejetant la civilisation occidentale, le surréaliste retrouve la nécessité du mythe. Car, ce qui caractérise cette civilisation rejetée, c'est précisément qu'elle a manqué sa mythologie. Nous avons des mythes isolés, conçus par les romantiques comme des raisons d'énergie, des polarisations : Napoléon, par exemple. Mais aucun système de références générales qui puisse nous justifier. L'âge cartésien a vécu en effet sur une contradiction : ses sources religieuses ne sont pas les sources de sa sensibilité, et la mythologie qu'il évoque, gréco-latine, est vidée de tout sens du sacré. L'«humanisme» a tué l'homme. C'est ce que les surréalistes lui reprochent. Ils ont, eux, la volonté de vivre leur art et de sublimer leur vie, au lieu de jouer leur littérature à la surface de la psychologie. La grande ville a la complexité nécesssaire pour contenir en elle les différents niveaux d'explication d'un homme.» (Paris des Surréalistes, Seghers)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit