NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le pouvoir de l'État est-il facteur de libert ... Quel sens donner au mot «droit» dans l'expres ... >>


Partager

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?



Publié le : 13/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?
Zoom

- La situation peut alors s'inverser: la violence s'exerce plus volontiers contre la vérité rationnelle. Au moins sous forme symbolique (procès de Galilée).- Lorsqu'une thèse a besoin d'une certaine violence pour s'imposer en tant que vérité, on peut affirmer, non seulement qu'elle ne respecte pas les conditions normales du débat rationnel ou scientifique, mais surtout qu'elle a peu de chances de constituer une vérité (affaire Lyssenko).

- Ce qui a recours à la violence, c'est, non pas la vérité rationnelle, mais bien l'idéologie (exemple: les faux débats suscités en U.R.S.S. par la prétendue différence entre science bourgeoise et science prolétarienne).

III. Violence et histoire- S'il est bien une dimension où la violence s'exerce périodiquement, c'est celle de l'histoire, de la pratique humaine.


  • I) En quoi violence et vérité sont-elles incompatibles par nature ?


A.      Dans la relation à la rationalité (dimension arbitraire)

B.      Dans le rapport à autrui (rupture de l’égalité, dimension morale)

C.      Incompatibilité de nature (association nécessairement impossible

Transition: Différence entre la théorie et la pratique, on peut donc associer dans la réalité la violence et la vérité mais est-ce pour autant de la compatibilité ?

  • II) Cette association peut-elle être légitimée ? Avons-nous le droit de les associer ?


A.      A quelle condition cette association n’est-elle pas acceptable ? (exemple des sophistes)

B.      A quelle condition l’est-elle ? (exemple de la Révolution)

C.      Est-ce pour autant de la compatibilité ? (association forcée faite par l’homme)

Transition : N’est-ce pas à l’homme de chercher au maximum à éviter l’usage de la violence ?

  • III) La vérité peut-elle justifier l’utilisation de tous les moyens y compris violents pour triompher ?


A.      De quel autre moyen l’homme peut-il disposer ? (étude de la non-violence, dimension morale, humaine, respect de l’autre et refus de la vengeance)

B.      Mise en valeur de l’enjeu principal du sujet : Liberté et responsabilité dans l’usage de la violence, mais pour rechercher la vérité

C.      Qu’en est-il finalement de l’association violence-vérité ? (il revient à l’homme de protéger la vérité de toutes les formes de violence, celle-ci est en dernier recours, c’est une certaine forme d’échec ; l’homme doit faire respecter cette incompatibilité).



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2059 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit