LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La communication entre les hommes se réduit- ... La confiance en l'autre se justifie t-elle ... >>


Partager

La compréhension du présent exige-t-elle une connaissance du passé ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La compréhension du présent exige-t-elle une connaissance du passé ?



Publié le : 21/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La compréhension du présent exige-t-elle une connaissance du passé 	?
Zoom

La connaissance du passé est quelque chose de central dans toutes les sociétés, en effet elle permet la transmission de valeurs, d'us et coutumes, de pratiques... Elle permet aussi au gens de se rassembler lors de commémorations par exemple. Connaître est quelque chose d'objectif, connaître c'est voir la vérité en sa vérité alors que comprendre suggère la recherche d'un sens : à la fois d'une direction et d'une signification, il faut être pris dans l'événement pour le comprendre alors qu'il faut en être sorti pour le connaître. C'est pourquoi la connaissance s'applique au passé qui même s'il n'est pas entièrement révolu puisqu'il à encore un avenir n'est plus. Le présent n'est quand à lui qu'un moment situé entre le passé et l'avenir, un instant furtif qu'il nous faut comprendre avant de nous projeter dans le futur. On aime à dire que la connaissance du passé permet la compréhension du présent et assure un avenir meilleur à l'humanité c'est pour cela qu'on l'enseigne aux élèves.

 

            Mais à quoi cela sert il d'étudier l'Histoire ?

 

            Nous tacherons de répondre à cette question en voyant tout d'abords comment et pourquoi nous réapproprier le passé ? Puis en nous demandant si cette démarche est bien utile et enfin en nous interrogeant sur la possibilité d'une quelconque prédiction de l'avenir à partir du passé.

 



Cela veut il dire que la maîtrise de notre histoire nous échappe ?       De plus, dans des actions politiques, diplomatiques ou engageant une collectivité humaine en général, les conséquences se répercutent sur une telle échelle qu'il y a création de faits imprévisibles, provoquant des séries d'événements inédits, du fait qu'il y ait combinaison de volontés différentes et parfois contraires. Si l'on admet volontiers que, s'il était transporté dans notre univers, un athénien du 5e siècle avant JC n'y comprendrait pas grand-chose. On se garde en général de considérer la situation inverse, pour avouer qu'un contemporain se retrouvant dans une Athènes du 5e av JC n'y comprendrait sans doute rien non plus. C'est parce qu'on suppose que l'esprit s'est transformé en se complexifiant et que le plus complexe peut inclure le plus simple et le maîtriser, mais non le contraire. « L'anatomie de l'homme est la clé de celle du singe. » Marx. Ainsi, puisque progrès il semble y avoir, nous ne pouvons en rien déduire l'avenir du passé ou du présent.                   Reste un dernier facteur : la liberté humaine. Les guerres se déclarent, les coups d'état de fomentent, es mesures politiques se décident etc.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2827 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La compréhension du présent exige-t-elle une connaissance du passé ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit