NoCopy.net

COMTE ET LA VIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< BERNARD: Comme expérimentateur, j'évite les ... COMTE: Connaissance scientifique et prévisio ... >>


Partager

COMTE ET LA VIE

Philosophie

Aperçu du corrigé : COMTE ET LA VIE



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	COMTE ET LA VIE
Zoom

Ce texte traite de deux notions. La vie, et la fonction. Fonction doit être entendue comme un synonyme d’activité. La question est de savoir si la vie est une propriété de l’organisme seul. Le milieu est-il seulement un cadre qui accueille le vivant. Le milieu agit-il sur le vivant sans contreparties ? C’est le statut du milieu et le rapport entre milieu et vivant qui est au cœur de ce texte.

 



L'idée de vie suppose constamment la corrélation nécessaire de deux éléments indispensables, un organisme approprié et un milieu convenable. C'est de l'action réciproque de ces deux éléments que résultent inévitablement tous les divers phénomènes vitaux, non seulement animaux, comme on le pense d'ordinaire, mais aussi organiques. Il s'ensuit aussitôt que le grand problème permanent de la biologie positive doit consister à établir, pour tous les cas, d'après le moindre nombre possible de lois invariables, une exacte harmonie scientifique entre ces deux inséparables puissances du conflit vital et l'acte même qui le constitue, préalablement analysé ; en un mot, à lier constamment, d'une manière non seulement générale, mais aussi spéciale, la double idée d'organe et de milieu avec l'idée de fonction. Au fond, cette seconde idée n'est pas moins double que la première ; car, d'après la loi universelle de l'équivalence nécessaire entre la réaction et l'action, le système ambiant ne saurait modifier l'organisme sans que celui ci n'exerce à son tour sur lui une influence correspondante. La notion de fonction ou d'acte doit comprendre, en réalité, les deux résultats du conflit, mais avec cette distinction essentielle que, la modification organique étant, par sa nature, la seule vraiment importante en biologie, on néglige le plus souvent la réaction sur le milieu, d'où est résultée habituellement l'acception moins étendue au mot fonction, affecté seulement aux actes organiques, indépendamment de leurs conséquences externes. COMTE


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	COMTE ET LA VIE	Corrigé de 1041 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " COMTE ET LA VIE " a obtenu la note de : aucune note

COMTE ET LA VIE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit