NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on dire que la réalité obéit à des lois ... Les sciences humaines pensent-elles l'homme ? >>


Partager

La connaissance scientifique du vivant exige-t-elle que l'on considère l'organisme comme une machine ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La connaissance scientifique du vivant exige-t-elle que l'on considère l'organisme comme une machine ?



Publié le : 5/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

La connaissance scientifique du vivant exige-t-elle que l'on considère l'organisme comme une machine ?
Zoom

Le vitalisme antique tendait à faire participer toute la matière à la vie : chaque être, jusqu'aux minéraux, possède une âme. La rupture épistémologique introduite par le mécanisme de Galilée a conduit au contraire à expliquer les êtres vivants en ne les considérant plus que comme de simples mécaniques. Mais la connaissance scientifique du vivant exige-t-elle que l'on considère l'organisme comme une machine ?



  • 1. Voici un sujet de cours très classique qui requiert une bonne connaissance des théories modernes du vivant pour être mené jusqu'au bout. Vous aurez, tout particulièrement, à vous souvenir des théories du mécanisme (Descartes) et du finalisme (Kant).
  • 2. L'analyse des termes et expressions vous amène à préciser les notions de « connaissance scientifique «, « vivant « et à reformuler la question : la recherche de lois décrivant le fonctionnement du vivant (c'est-à-dire d'un système unifié, autonome et qui se reproduit) exige-t-elle de le considérer comme une mécanique? Le problème qui se pose alors est de savoir si la biologie n'est qu'un simple chapitre de la physico-chimie.
  • 3. Les théories philosophiques et scientifiques classiques connues conduisent tout naturellement au plan dialectique :

� Thèse : le vivant est une mécanique (mécanisme cartésien).

� Antithèse : le vivant n'est pas une machine (finalisme kantien).

� Synthèse : le vivant est une machinerie physico-chimique doté d'un projet.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2161 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La connaissance scientifique du vivant exige-t-elle que l'on considère l'organisme comme une machine ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit