Ai-je conscience de tout ce que je suis ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ai-je besoin d'autrui pour me connaître moi- ... Ai-je une connaissance de moi même ? >>


Partager

Ai-je conscience de tout ce que je suis ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ai-je conscience de tout ce que je suis ?



Publié le : 7/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Ai-je conscience de tout ce que je suis 	?
Zoom

La conscience de soi est-elle absolument claire et transparente à elle-même ? Savons-nous parfaitement qui nous sommes ? Si ce n'est pas le cas, à quoi se heurte la connaissance de soi ? N'est-ce pas paradoxal, voire contradictoire d'affirmer que nous n'avons pas intégralement conscience de tout ce que nous sommes ? Dans l'hypothèse où nous ne pourrions avoir une conscience absolument cristalline et totale de nous-mêmes, à qui est-ce la faute ? Est-ce que nous sommes responsable de la méconnaissance de nous mêmes ? Peut-on réduire cette méconnaissance ou l'annuler ? Si oui, comment est-ce possible ? Ou bien est-ce la structure même de la conscience qui fait que nous ne pouvons avoir parfaitement conscience de ce que nous sommes ? Est-ce à dire alors que nous demeurons des étrangers pour nous-mêmes ?



Elle joue comme pouvoir unificateur. C'est cette unité de la conscience qui assure l'accès à la personne.   Kant écrit : « Posséder le JE dans sa représentation : ce pouvoir élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre. Par là, il est une personne ; et grâce à l'unité de la conscience dans tous les changements qui peuvent lui survenir, il est une seule et même personne, cad un être entièrement différent, par le rang et la dignité, de choses, comme le sont les animaux sans raison, dont on peut disposer à sa guise. « (« Anthropologie du point de vue pragmatique «).  4) Le pouvoir de la conscience.   Immédiateté et transparence de la conscience à elle-même assurent la présence du sens. L'unité de la conscience permet d'assigner un pôle d'identité à une multiplicité d'actes pourtant différents. De cela et sur cela on peut fonder le pouvoir de la conscience. Car la possibilité de référer des actes divers à un même sujet exclut la possibilité de renvoyer la faute sur autrui.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Ai-je conscience de tout ce que je suis 	? Corrigé de 3412 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Ai-je conscience de tout ce que je suis ?" a obtenu la note de : aucune note

Ai-je conscience de tout ce que je suis ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit