La contemplation de l'oeuvre d'art

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La création esthétique Qu'est-ce que la religion ? >>


Partager

La contemplation de l'oeuvre d'art

Philosophie

Aperçu du corrigé : La contemplation de l'oeuvre d'art



Publié le : 15/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

La contemplation de l'oeuvre d'art
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La contemplation de l'oeuvre d'art




Une oeuvre comme L'homme qui marche de Giacometti est à cet égard typique. Aucun homme n'a jamais marché à la façon de L'homme qui marche : les deux pieds à terre, bien à plat. Combien d'erreurs volontaires pour donner l'illusion esthétique du vrai ! Voyez l'Odalisque d'Ingres : le peintre le plus classique de l'histoire du XIXe siècle s'est rendu coupable d'une contre-vérité anatomique puisque cette Odalisque a treize côtes au lieu de douze (cette transformation de la nature objective étant nécessaire pour donner une impression « réaliste » de nonchalance et de langueur). Même les philosophes qui croient, comme Bergson, que l'art n'a pas d'autre fin que de nous révéler la réalité, pensent précisément que cette réalité est d'abord cachée - l'objet immédiat étant défiguré par les conventions et les préjugés utilitaires de la perception ordinaire.* L'art est donc un autre monde que la nature : on ne devient pas musicien en écoutant le chant des oiseaux, mais en allant au concert ; on ne devient pas peintre en regardant des couchers de soleil mais « la peinture s'apprend au musée » (Renoir). L'artiste, nous dit Malraux dans Les Voix du silence (1951), commence par imiter les toiles de ses maîtres (et non la nature), pour ensuite découvrir sa manière propre. L'art se conquiert toujours sur l'art lui-même.LA CRÉATION ESTHÉTIQUEN'est-il pas paradoxal de prétendre expliquer la création artistique ? Expliquer, c'est ramener le nouveau à l'ancien, l'inconnu au familier. Expliquer une création, c'est d'une certaine façon nier son originalité.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La contemplation de l'oeuvre d'art Corrigé de 1870 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La contemplation de l'oeuvre d'art" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

La contemplation de l'oeuvre d'art

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit