La conviction d'avoir raison nous assure-t-elle d'etre dans le vrai ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La contrainte, constitue-t-elle, pour ma lib ... La coutume s'oppose-t-elle au droit ? >>


Partager

La conviction d'avoir raison nous assure-t-elle d'etre dans le vrai ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La conviction d'avoir raison nous assure-t-elle d'etre dans le vrai ?



Publié le : 25/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La conviction d'avoir raison nous assure-t-elle d'etre dans le vrai 	?
Zoom

Nous pourrions définir la conviction comme un état de l'esprit qui adhère fermement à ce qu'il juge être vrai. Il est important de remarquer que « conviction « est très proche de « certitude «, la seule nuance qui distingue les deux termes est que la certitude se revendique comme ce qui ne peut être remis en doute. La conviction serait donc légèrement moins forte que la certitude, bien que les deux termes puissent parfois se confondre. Or, les hommes ont besoin de conviction, ne serait-ce que pour guider leur action. Celui qui ne croit en rien et à qui rien ne se présente comme ferme et assuré serait en toute rigueur incapable d’agir, car il ne saurait jamais quoi faire. Néanmoins, on ne saurait être assuré d’une vérité en vertu d’un simple impératif pragmatique. En effet, la vérité est sensé être un principe absolu, indépendant de tout intérêt. Il ne suffit donc pas que nous ayons besoin de conviction pour que la conviction nous garantisse la vérité. En effet, celui qui s’est déjà trompé sait bien que la conviction, et même la certitude, ne nous assure pas d’être dans le vrai. Néanmoins, nous voyons qu’aussi faible qu’il soit, ce sentiment d’adhésion ferme de l’esprit est parfois notre seul critère de vérité. Faut-il donc y renoncer sous prétexte qu’il n'est pas infaillible ? Faut-il s’en remettre à lui au risque de se tromper ? Ou faut-il éduquer notre esprit de telle sorte que la conviction ne puisse découler que du vrai, et de lui seul ?



Faire de la conviction une assurance de vérité, ce n'est dès lors pas tant assimiler la conviction à connaissance qu'exprimer l'impossibilté d'atteindre la vérité par la seule rationnalité. Le caractère subjectif et toujours bancal de la foi est peut être la seule modalité nous permettant d'énoncer ce que nous appelons la vérité. Le sujet nous parle ainsi d'"être dans le vrai" et non de verité et par là il nous invite à considérer le caractère toujours humain de la vérité, c'est-à-dire forcement particulier et limité. La conviction exprime donc que la raison, que la connaissance sont peut-être toutes entières une conviction, c'est-à-dire une foi en la valeur de la vérité et en la possibilité de dire le vrai. La conviction exprimerait bien ce rapport ambigu à la verité, fait de réflexion et de foi, qui fait que nous ne disons pas la vérité mais que nous tendons plutot à "être dans le vrai", à savoir à rechercher le nécessaire et l'universel au sein d'une existence limitée et conditionnée, et à travers une subjectivité toujours particulière et inapte à s'élever au dessus de ces conditions. Elle seule permettrait également de résoudre le problème de la connaissance des principes de la raison elle-même, qui ne doivent pas logiquement devoir être prouvés pour être des principes. La conviction serait ainsi la modalité indépassable de notre accès à la connaissance. 1)  Conviction et rationnalité   a.        Conviction et opinion La conviction implique une réflexion préalable sur les raisons de l'adhésion à une pensée. Elle relève d'un jugement, c'est-à-dire d'un choix mûr et réfléchi, en connaissance de cause, là où l'opinion n'est pas fondée sur une telle lucidité et reste liée à l'influence de la pensée généralement admise ou à celle de ce qui apparaît à première vue vrai.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	La conviction d'avoir raison nous assure-t-elle d'etre dans le vrai 	? Corrigé de 2485 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La conviction d'avoir raison nous assure-t-elle d'etre dans le vrai ?" a obtenu la note de :

7 / 10

La conviction d'avoir raison nous assure-t-elle d'etre dans le vrai ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit