Cournot: Histoire et politique

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Cournot: La science est la connaissance logi ... Cournot et le progrès >>


Partager

Cournot: Histoire et politique

Philosophie

Aperçu du corrigé : Cournot: Histoire et politique



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	Cournot: Histoire et politique
Zoom

QUESTIONNAIRE INDICATIF
 
 
• Importance de la notation « détermination de chaque événement pris à part «?
 • Pourquoi semble-t-il d'abord « que la politique engendre et mène tout le reste «?
 • Pourquoi « le philosophe « dédaignerait-il « l'histoire « s'il était effectif qu'il y eût « conduite de l'histoire par la politique «?
 • Comment comprenez-vous :
 — L'opposition : « cause des événements « et « raison des événements « ?
 — « causes efficientes «?
 — « caprices de Infortuné « ?
 • Qu'est-ce que veut faire apparaître, ici, Cournot ?
 Quel est l'enjeu véritable de ce texte ?
 — Montrer que l'histoire n'est pas conduite par la politique ?
 — Par les grands hommes ?
 — Appréhensions diverses de l'Histoire ?
 — Autre chose ?
 • En quoi ce texte a-t-il un intérêt philosophique ?



Les personnages appelés à figurer sur la scène de l'histoire (l'histoire comme on l'entend d'ordinaire et comme on doit le plus souvent l'entendre), monarques, tribuns, législateurs, guerriers, diplomates, ont bien le rôle actif, interviennent bien à titre de causes efficientes dans la détermination de chaque événement pris à part. Ils gagnent ou perdent les batailles, ils fomentent ou répriment les révoltes, ils rédigent les lois et les traités, ils fabriquent et votent les constitutions. Et comme ils arrivent eux-mêmes sur la scène à la suite des combinaisons de la politique, il semble d'abord que la politique engendre et mène tout le reste. Cependant, l'histoire politique est de toutes les parties de l'histoire celle où il entre visiblement le plus de fortuit, d'accidentel, et d'imprévu : de sorte que pour le philosophe « qui méprise le fait », qui ne se soucie guère de l'accidentel et du fortuit, si brillant que soit le météore, si retentissante que soit l'explosion, l'histoire tout entière courrait risque d'être frappée du même dédain que les caprices de la politique, s'il n'y avait plus d'apparence que de réalité dans cette conduite de l'histoire par la politique, comme par une roue maîtresse, et s'il ne fallait distinguer entre le caprice humain, cause des événements, et la raison des événements qui finit par prévaloir sur les caprices de la fortune et des hommes. COURNOT


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Cournot: Histoire et politique	Corrigé de 1982 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Cournot: Histoire et politique " a obtenu la note de : aucune note

Cournot: Histoire et politique

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit