Cournot: Histoire et Science

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< HEIDEGGER: « La science ne pense pas » COURNOT: Science et connaissance >>


Partager

Cournot: Histoire et Science

Philosophie

Aperçu du corrigé : Cournot: Histoire et Science



Publié le : 17/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Cournot: Histoire et Science
Zoom

Contre la conception qui oppose la science à l'histoire en raison du caractère atemporel de la première, Cournot défend ici une autre opposition, cette fois basée sur la différence entre explication de la nécessité et inventaire de données. Il aboutit ainsi à une redéfinition de la science.

 

1) Science et histoire ne s'opposent pas par leur prise en compte ou non de la temporalité.

de "Ce qui fait la distinction..." jusqu'à "...dans lequel ils s'accomplissent."

 

Cournot commence par affirmer qu'il y a bel et bien une distinction essentielle à faire entre science et histoire. On aurait intuitivement tendance à attribuer à l'histoire la prise en compte du temps, et des phénomènes dans le contexte de chaque époque. A l'inverse, la science nous semble tirer sa valeur de son apparente ignorance du temps : l'arithmétique, la physique sont valables de toute éternité. Une connaissance scientifique est considérée comme valant également à n'importe quel instant du temps.

Mais Cournot annonce que la distinction entre connaissance historique et connaissance scientifique n'est pas à faire entre d'une part une pensée de la succession (dans le temps), et d'autre part une pensée des systèmes (atemporels).



Ce qui fait la distinction essentielle de l'histoire et de la science, ce n'est pas que l'une embrasse la succession des événements dans le temps, tandis que l'autre s'occuperait de la systématisation des phénomènes, sans tenir compte du temps dans lequel ils s'accomplissent. La description d'un phénomène dont toutes les phases se succèdent et s'enchaînent nécessairement selon des lois que font connaître le raisonnement ou l'expérience, est du domaine de la science et non de l'histoire. La science décrit la succession des éclipses, la propagation d'une onde sonore, le cours d'une maladie qui passe par des phases régulières, et le nom d'histoire ne peut s'appliquer qu'abusivement à de semblables descriptions ; tandis que l'histoire intervient nécessairement [...] là où nous voyons, non seulement que la théorie, dans son état d'imperfection actuelle, ne suffit pas pour expliquer les phénomènes, mais que même la théorie la plus parfaite exigerait encore le concours d'une donnée historique. Antoine Augustin COURNOT.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Cournot: Histoire et Science	Corrigé de 738 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Cournot: Histoire et Science " a obtenu la note de : aucune note

Cournot: Histoire et Science

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit