La crise de Munich (29-30 septembre 1938) - Histoire

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La situation internationale en 1937 (Commenta ... Évolution des grands pays capitalistes de 191 ... >>


Partager

La crise de Munich (29-30 septembre 1938) - Histoire

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : La crise de Munich (29-30 septembre 1938) - Histoire



Publié le : 10/4/2011 -Format: Document en format HTML protégé

La crise de Munich (29-30 septembre 1938) - Histoire
Zoom



Document n° 1

H. Beuve-Méry, journaliste et écrivain, fondateur du « Monde « au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, écrit en octobre 1938 :

« La France vient de manquer à la face du Monde à des promesses mille fois répétées, et répétées par tous. Elle Ta fait pour sauver la paix. L'intention est louable et l'excuse plus que suffisante. Mais à une condition : que la paix soit effectivement assurée. Si demain des millions de Tchèques retombent en servitude, si le maintien de la paix apparaît comme plus onéreux encore qu'il n'était hier, la France aura trahi, purement et simplement. Et l'échec politique s'aggravera du déshonneur. «

Document n° 2

Churchill, au lendemain de Munich :

« Français et Anglais avaient le choix entre le déshonneur ou la guerre, ils ont choisi le déshonneur et ils auront la guerre. «

Document n° 3

Le journal « Le Temps « écrivait pour sa part : « M. Hitler s'est souvent, en public et dans le privé, posé en champion de la paix... On n'a aucune raison de mettre sa parole en doute. «

Document n° 4

Le journal londonien « Times « publiait le 1er octobre 1938 : « Aucun conquérant revenant d'une victoire remportée sur le champ de bataille n'est revenu paré de plus de lauriers que M. Chamberlain hier à son retour de Munich. «

Questions :

1. Rappeler en quelques lignes quel était l'enjeu de la crise de Munich.

2. Quel état d'esprit traduisent les documents 3 et 4 ? Comment l'expliquez-vous ?

3. Pourquoi H. Beuve-Méry et Churchill parlent-ils de déshonneur ? L'avenir leur donnera-t-il raison ?

analyse du sujet

• Sujet fort classique, un des plus fréquemment proposés chaque année, sous des formes variées. Un tel sujet ne demande qu'une connaissance des principaux faits de politique internationale entre 1935 et 1939.

• Seule l'analyse des textes 3 et 4 exige du candidat une certaine subtilité. Il faut éviter de juger trop sévèrement les journalistes de l'époque. Ils ne font que reprendre une opinion très largement répandue et partagent un espoir que chacun exprimait sans doute avec d'autant plus de conviction qu'il en sentait la fragilité.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La crise de Munich (29-30 septembre 1938) - Histoire Corrigé de 1340 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La crise de Munich (29-30 septembre 1938) - Histoire" a obtenu la note de : aucune note

La crise de Munich (29-30 septembre 1938) - Histoire

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit