LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on connaître la morale ? En quoi Baudelaire, dans Les Fleurs du mal, a ... >>


Partager

Dans son essai sur les Personnages, Sylvie GERMAIN, romancière contemporaine, écrit : "Tous les personnages sont des dormeurs clandestins nourris de nos rêves et de nos pensées". On a souvent reproché au roman d'entretenir les rêves et les illusions du lecteur. Ce reproche vous paraît-il pleinement fondé ?

Littérature

Aperçu du corrigé : Dans son essai sur les Personnages, Sylvie GERMAIN, romancière contemporaine, écrit : "Tous les personnages sont des dormeurs clandestins nourris de nos rêves et de nos pensées". On a souvent reproché au roman d'entretenir les rêves et les illusions du lecteur. Ce reproche vous paraît-il pleinement fondé ?



document rémunéré

Document transmis par : Mathilde41211


Publié le : 23/11/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Dans son essai sur les Personnages, Sylvie GERMAIN, romancière contemporaine, écrit :
Zoom

Jusqu'au XIIe siècle, la chanson de geste et la poésie lyrique dominent dans la littérature, mais progressivement, un genre nouveau fait son apparition : le roman.

De nos jours le roman reste le genre dominant de la littérature et le plus fournit car il s'agrémente toujours de nouvelles oeuvres au fil des années.

Récit en prose se distinguant de la nouvelle et du conte pour de multiples raisons, on a souvent reproché au roman d'entretenir les rêves et les illusions du lecteur.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1492 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dans son essai sur les Personnages, Sylvie GERMAIN, romancière contemporaine, écrit : "Tous les personnages sont des dormeurs clandestins nourris de nos rêves et de nos pensées". On a souvent reproché au roman d'entretenir les rêves et les illusions du lecteur. Ce reproche vous paraît-il pleinement fondé ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit