NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Discours d'hommage à Aimé Césaire, Léopold Sé ... La place du personnage dans le film et le rom ... >>


Partager

Dans son ouvrage consacré aux figures du « moi » dans l'oeuvre de Jaccottet, le critique littéraire Jean-Luc Seylaz écrit : « Il y a (aussi) en lui un homme qui s'applique à dire simplement le plus simple, averti des dangers de la complaisance, soucieux par conséquent de s'effacer (renoncer aux images, c'est éliminer un moi « poétique » toujours menacé de s'enchanter de sa propre parole) et convaincu que le dénuement est à la fois son destin et sa chance (Jaccottet affirme) : « A partir du rien. Là est ma loi. » (Citation de Jaccottet) Jean-Luc Seylaz, Une poésie et ses enjeux, L’Aire. Vous discuterez la définition de Jean-Luc Seylaz en vous demandant dans quelles mesures elle convient à l'oeuvre A la Lumière d'hiver.

Littérature

Aperçu du corrigé : Dans son ouvrage consacré aux figures du « moi » dans l'oeuvre de Jaccottet, le critique littéraire Jean-Luc Seylaz écrit : « Il y a (aussi) en lui un homme qui s'applique à dire simplement le plus simple, averti des dangers de la complaisance, soucieux par conséquent de s'effacer (renoncer aux images, c'est éliminer un moi « poétique » toujours menacé de s'enchanter de sa propre parole) et convaincu que le dénuement est à la fois son destin et sa chance (Jaccottet affirme) : « A partir du rien. Là est ma loi. » (Citation de Jaccottet) Jean-Luc Seylaz, Une poésie et ses enjeux, L’Aire. Vous discuterez la définition de Jean-Luc Seylaz en vous demandant dans quelles mesures elle convient à l'oeuvre A la Lumière d'hiver.



document rémunéré

Document transmis par : marine94


Publié le : 16/4/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Dans son ouvrage consacré aux figures du « moi » dans l'oeuvre de Jaccottet, le critique littéraire Jean-Luc Seylaz écrit : « Il y a (aussi) en lui un homme qui s'applique à dire simplement le plus simple, averti des dangers de la complaisance, soucieux par conséquent de s'effacer (renoncer aux images, c'est éliminer un moi « poétique » toujours menacé de s'enchanter de sa propre parole) et convaincu que le dénuement est à la fois son destin et sa chance (Jaccottet affirme) : « A partir du rien. Là est ma loi. » (Citation de Jaccottet)            Jean-Luc Seylaz, Une poésie et ses enjeux, L’Aire. Vous  discuterez la définition de Jean-Luc Seylaz en vous demandant dans quelles mesures elle convient à l'oeuvre A la Lumière d'hiver.
Zoom

        Est-ce que la quête poétique de Jaccottet s’oriente vers la simplicité ?

 

Philippe Jaccottet poète contemporain et traducteur se démarque de ses pairs par l’originalité de ses textes, mais également par une recherche plus profonde au travers de ses œuvres. A la lumière d’hiver, est un recueil de poésie divisé en trois sections « Leçon «, « Chant d’en Bas « et « A la Lumière d’hiver « eux-mêmes divisés en partie qui témoigne de l’expérience du deuil. D’aucun diront que ce recueil de poésie est en quelque sorte une autobiographie du poète qui par le biais de son œuvre rend hommage, tout d’abord à son beau-père et ensuite à sa mère. L’évocation de la mort en poésie est un sujet délicat. Pourtant dans sa quête poétique, Jaccottet, par le seul choix de ce thème, n’est-il pas à la recherche de la simplicité ? Une simplicité dans sa poésie et dans l’écriture de celle-ci ? 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2265 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dans son ouvrage consacré aux figures du « moi » dans l'oeuvre de Jaccottet, le critique littéraire Jean-Luc Seylaz écrit : « Il y a (aussi) en lui un homme qui s'applique à dire simplement le plus simple, averti des dangers de la complaisance, soucieux par conséquent de s'effacer (renoncer aux images, c'est éliminer un moi « poétique » toujours menacé de s'enchanter de sa propre parole) et convaincu que le dénuement est à la fois son destin et sa chance (Jaccottet affirme) : « A partir du rien. Là est ma loi. » (Citation de Jaccottet) Jean-Luc Seylaz, Une poésie et ses enjeux, L’Aire. Vous discuterez la définition de Jean-Luc Seylaz en vous demandant dans quelles mesures elle convient à l'oeuvre A la Lumière d'hiver." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit