NoCopy.net

David HUME: Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< David HUME: Tous les objets de la raison hum ... David HUME: philosophie et illusion naturell ... >>


Partager

David HUME: Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler

Philosophie

Aperçu du corrigé : David HUME: Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler



Publié le : 5/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	David HUME: Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler
Zoom

Introduction :

 

Ce texte est un extrait de David Hume, philosophe empiriste anglais du XVIIIeme siècle. Dans cet extrait Hume traite du thème de la puissance de l’esprit, cela relève de la théorie de la connaissance et des questions philosophiques du type : « Quelle est la nature de l’esprit ? «, « Que peut l’esprit ? «, « Comment l’esprit fonctionne t-il ? «. La position que prend Hume sur ce problème est typique de sa philosophie empiriste : l’esprit ne crée rien, il ne fait qu’associer des impressions venant des sens, autrement dit, tout ce qui est dans la pensée vient des sens.

 

Problématique :

 

 La pensée ne crée pas ses objets, elle les compose à partir des données de l’expérience, mais comment l’esprit peut il penser au delà de l’expérience ? C’est à ce problème que répond le texte.

 



Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler, on peut pourtant le concevoir ; et il n'y a rien au-dessus du pouvoir de la pensée, sauf ce qui implique une absolue contradiction. Mais, bien que notre pensée semble posséder cette liberté illimitée, nous trouverons, à l'examiner de plus près, qu'elle est réellement resserrée en de très étroites limites et que tout ce pouvoir créateur de l'esprit ne monte à rien de plus qu'à la faculté de composer, de transposer, d'accroître ou de diminuer les matériaux que nous apportent les sens et l'expérience. Quand nous pensons à une montagne d'or, nous joignons seulement deux idées compatibles, or et montagne, que nous connaissions auparavant. Nous pouvons concevoir un cheval vertueux ; car le sentiment que nous avons de nous-mêmes nous permet de concevoir la vertu ; et nous pouvons unir celle-ci à la figure et à la forme d'un cheval, animal qui nous est familier. Bref, tous les matériaux de la pensée sont tirés de nos sens, externes ou internes ; c'est seulement leur mélange et leur composition qui dépendent de l'esprit et de la volonté. Ou, pour m'exprimer en langage philosophique, toutes nos idées ou perceptions plus faibles sont des copies de nos impressions, ou perceptions plus vives. David HUME


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	David HUME: Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler	Corrigé de 3854 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " David HUME: Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

David HUME: Ce qu'on n'a jamais vu, ce dont on n'a jamais entendu parler

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit