NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'arrivée d'Etienne au Voreux - Première part ... La faim et la violence dans GERMINAL de ZOLA >>


Partager

La découverte du Voreux par Etienne: Première partie, chapitre I - Germinal de Zola

Littérature

Aperçu du corrigé : La découverte du Voreux par Etienne: Première partie, chapitre I - Germinal de Zola



document rémunéré

Document transmis par : 0matthieu16295


Publié le : 9/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

La découverte du Voreux par Etienne: Première partie, chapitre I - Germinal de Zola
Zoom

Venant de Marchiennes à pied, sans but déterminé, Etienne est un vagabond sans gîte ni travail, dénué de tout ; il va s'arrêter à la fosse du Voreux, attiré pendant sa marche de nuit (il est 3 h du matin) par les trois feux rougeoyants, qui signalent l'emplacement du puits. Il s'y réchauffera, après s'être fait connaître, lui, étranger à la mine, au plus ancien ouvrier, Bonnemort, qui travaille en surface comme charretier. Tandis que Bonnemort transporte, avec son cheval, les berlines de houille que l'on décharge, Etienne procède à un « état , des lieux « rapide. Il fait froid (on est en mars), le vent souffle en bourrasques et la nuit noire ne laisse entrevoir à Etienne, grâce aux trois feux de houille, qui brûlent dans des corbeilles de fonte, que les constructions de la fosse et, plus loin, très vaguement, les toitures du coron (le village des mineurs).



Le Voreux, à présent, sortait du rêve. Étienne, qui s'oubliait devant le brasier à chauffer ses pauvres mains saignantes, regardait, retrouvait chaque partie de la fosse, le hangar goudronné du criblage, le beffroi du puits, la vaste chambre de la machine d'extraction, la tourelle carrée de la pompe d'épuisement. Cette fosse, tassée au fond d'un creux, avec ses constructions trapues de briques, dressant sa cheminée comme une corne menaçante, lui semblait avoir un air mauvais de bête goulue, accroupie là pour manger le monde. Tout en l'examinant, il songeait à lui, à son existence de vagabond, depuis huit jours qu'il cherchait une place ; il se revoyait dans son atelier du chemin de fer, giflant son chef, chassé de Lille, chassé de partout ; le samedi, il était arrivé à Marchiennes, où l'on disait qu'il y avait du travail, aux Forges ; et rien, ni aux Forges, ni chez Sonneville, il avait dû passer le dimanche caché sous les bois d'un chantier de charronnage, dont le surveillant venait de l'expulser à deux heures de la nuit. Rien, plus un sou, pas même une croûte : qu'allait-il faire ainsi par les chemins, sans but, ne sachant seulement où s'abriter contre la bise ? Oui, c'était bien une fosse, les rares lanternes éclairaient le carreau, une porte brusquement ouverte lui avait permis d'entrevoir les foyers des générateurs, dans une clarté vive. Il s'expliquait jusqu'à l'échappement de la pompe, cette respiration grosse et longue, soufflant sans relâche, qui était comme l'haleine engorgée du monstre.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2153 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La découverte du Voreux par Etienne: Première partie, chapitre I - Germinal de Zola" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit