LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ATTERRAGE, ATTÉRAGE, substantif m ... Définition: ATTERREMENT, substantif masculin. >>


Partager

Définition: ATTERRANT, -ANTE, adjectif et participe présent.

Publié le : 31/10/2015 Format: Document en format PDF protégé


Définition:
ATTERRANT, -ANTE, adjectif et participe présent.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ATTERRANT, -ANTE, adjectif et participe présent.




ProblematiqueDéfinition:
ATTERRANT, -ANTE, adjectif et participe présent.
I.— Participe présent de atterrer*
II.— Adjectif. Qui atterre, qui jette dans la consternation. C'est atterrant (Léon Bloy, Journal, 1903, page 145; Simone de Beauvoir, Les Mandarins, 1954, page 412) :
Ø Et ce qui était non moins atterrant que la monstrueuse profondeur de ces gouffres, c'était (...) la vue de l'assaut furieux, exaspéré, des pics.
GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, La Cathédrale, 1898, page 14.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 8

Forme dérivée du verbe "atterrer"
atterrer
ATTERRER1, verbe transitif.
A.— Vieux, rare. [Le complément d'objet direct désigne un animé] Mettre à terre, abattre :
Ø 1. Jason, toujours invulnérable, saisit un des taureaux par la corne, et d'un bras nerveux il l'amene près du joug et l'aterre; il en fait autant au second, et il les tient ainsi tous les deux abattus.
CHARLES-FRANÇOIS DUPUIS, Abrégé de l'origine de tous les cultes, 1796, page 279.
Remarque : Dans l'exemple suivant le sens figuré (infra B 2) rappelle peut-être discrètement la valeur étymologie du mot :
Ø 2. Considérant les monceaux de décombres à quoi les villes étaient réduites, traversant les villages atterrés, recueillant les suppliques des bourgmestres au désespoir, voyant les populations d'où les adultes masculins avaient presque tous disparu, je sentais se serrer mon coeur d'Européen.
CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, page 206.
B.— Au figuré.
1. Rare. [Le complément désigne des personnes, les puissants, des ennemis, ou bien, par métonymie, une chose abstraite, la puissance, l'autorité (de quelqu'un, d'un pays)] Abattre, écraser, réduire à néant :
Ø 3. Nous serons pauvres à deux, mais c'est être riche. On a tant vanté le vrai bonheur dans les livres roses et dans les romances qu'on n'ose vraiment plus croire, ni dire, de crainte d'être banal, qu'il y a des baisers qui valent des pièces de cinq francs et des regards qui valent des billets de mille francs. C'est très triste, vraiment. Enfin, il est une raison qui vaut mieux que toutes celles-là et qui atterre toute objection : « Nous nous aimons! » Comprenne cela qui voudra. Tu aimes, tu le sentiras.
STÉPHANE MALLARMÉ, Correspondance, 1862, page 56.
2. Courant. [Le complément d'objet direct désigne toujours une personne ou une collectivité; fréquent au passif] Accabler quelqu'un; le mettre dans un état de consternation et d'affliction profondes (avec parfois une idée d'effroi) :
Ø 4. Atterré d'un tel accueil, confondu, devenu stupide, et comme un homme sur qui la foudre vient d'éclater et qu'elle aurait privé de tout sentiment, j'ai reculé pour reprendre la route que je venais de franchir...
HENRI DE LATOUCHE, LOUIS-FRANÇOIS L'HÉRITIER, Dernières lettres de deux amans de Barcelone, 1821, page 105.
Remarque : Dans l'exemple suivant, un emploi rare de atterré qui s'applique aux yeux et signifie « rempli d'atterrement » :
Ø 5. Les pauvres yeux atterrés se firent violence pour retenir leurs grosses larmes.
EUGÈNE MELCHIOR, VICOMTE DE VOGUË, Les Morts qui parlent, 1899, page 404.
SYNTAXE : Le dégoût, une idée, des mots, la mort, un regard, un spectacle atterrent; le désespoir atterre ma pensée; être atterré d'un tel accueil, par un dernier coup, d'un malheur si grand, du succès de quelqu'un, sous une révélation soudaine, de tant d'audace, d'apprendre la disparition d'un ami.




Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 573 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Définition: ATTERRANT, -ANTE, adjectif et participe présent." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit