LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ATTRIBUTIF, -IVE, adjectif. Définition: ATTRISTÉ, -ÉE, participe passé et ... >>


Partager

Définition: ATTRISTANT, -ANTE, participe présent et adjectif.

Publié le : 31/10/2015 Format: Document en format PDF protégé


Définition:
ATTRISTANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ATTRISTANT, -ANTE, participe présent et adjectif.




ProblematiqueDéfinition:
ATTRISTANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
I.— Participe présent de attrister*
II.— Adjectif. Qui attriste, qui est de nature à attrister. Synonymes : affligeant, désolant, navrant :
Ø 1. D'ailleurs, qui ne sait pas que le tableau des calamités physiques est bien moins attristant que celui de la perversité morale qui désole aujourd'hui tant de vastes empires?
JEAN DUSAULX, Voyage à Barège et dans les Hautes-Pyrénées fait en 1788, tome 1, 1796, page 120.
Ø 2. Je ne suis pas arrivé à la désolation. En me détournant de ces faciles et attristantes communions qui s'établissent entre les individus dans la vie de tous les jours, je n'ai pas perdu ma joie.
ALBERT BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, page 404.
SYNTAXE : Spectacle attristant; souvenirs, temps attristants; circonstances, nouvelles attristantes.

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 8

Forme dérivée du verbe "attrister"
attrister
ATTRISTER, verbe transitif.
I.— Emploi transitif. Rendre triste.
A.— Attrister quelqu'un.. Faire naître en lui la tristesse :
Ø 1. Un cimetière ne nous attriste que parce qu'il est le seul endroit du monde où nous ne retrouvions pas nos morts.
FRANÇOIS MAURIAC, Journal 1, 1934, page 26.
— Absolument :
Ø 2. Mais le paysage déroule toujours ses ajoncs et bruyères, ses champs de sarrasin et ses mares, cernées de petits bois de pins et bouleaux. Il attriste par quelque chose de borné et de languissant
PAUL VIDAL DE LA BLACHE, Tableau de la géographie de la France, 1908, page 155.
B.— Attrister quelque chose. Lui donner un air de tristesse :
Ø 3. Le crépuscule attristait encore ce bois tragique dont tous les arbres étaient nus comme des montants de croix.
ROLAND LECALELÉ, DIT ROLAND DORGELÈS, Les Croix de bois, 1919, page 294.
II.— Emploi pronominal.
A.— [En parlant d'une personne] Devenir triste, se laisser gagner par la tristesse :
Ø 4. L'abbé Flons l'avait avertie :
— Les plus inébranlables résolutions, lui disait-il, madame, ce sont les pires. N'espérez plus que d'un miracle.
Même, elle avait cessé de s'attrister. Dès les premiers jours de leur installation à Rome, chacun des deux époux, de son côté, avait réglé son existence retirée...
ANDRÉ GIDE, Les Caves du Vatican, 1914, page 681.
B.— Rare. [En parlant d'une chose] S'assombrir, prendre un air de tristesse :
Ø 5. On est en automne : la nature se dépouille, et le ciel s'attriste...
CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Premiers lundis, tome 1, 1869, page 333.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 827. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 1 215, b) 1 500; XXe. siècle : a) 1 371, b) 850.



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 468 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Définition: ATTRISTANT, -ANTE, participe présent et adjectif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit