NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition et usage: ATROPHIANT, -ANTE, parti ... Définition et usage: ATLANTE2, adjectif et su ... >>


Partager

Définition et usage: ATROPHIE, substantif féminin.

Publié le : 27/10/2015 Format: Document en format PDF protégé


Définition et usage:
ATROPHIE, substantif féminin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition et usage: ATROPHIE, substantif féminin.




ProblematiqueDéfinition et usage:
ATROPHIE, substantif féminin.
BOTANIQUE, MÉDECINE et MÉDECINE VÉTÉRINAIRE. Arrêt de développement ou diminution de volume, de poids, de pouvoir fonctionnel d'une personne, d'un animal, d'une plante ou d'une partie de leur être, en raison d'une évolution normale (atrophie physiologique) ou d'une maladie (atrophie pathologique). Atrophie générale, partielle, cérébrale :
Ø 1. Ces fléaux, les plus humilians et les plus destructeurs de l'espèce humaine, se font remarquer, chez ces insulaires, par les symptômes suivans; savoir : les bubons, (...), les ulcérations ichoreuses de la conjonctive, l'atrophie des yeux, les cécités,...
Voyage de la Pérouse autour du monde (MILET DE MUREAU) tome 4, 1797, page 15.
Ø 2. Vois s'envoler les grains ailés du platane ou du sycomore, comme s'ils comprenaient que l'ombre paternelle ne leur promet qu'étiolement et qu'atrophie.
ANDRÉ GIDE, Les Nouvelles Nourritures, 1935, page 298.
SYNTAXE : Atrophie jaune aiguë du foie. Diminution de volume et de poids du foie, avec coloration jaune quand on l'examine à la coupe (confer Dictionnaires français de médecine et de biologie (Alexandre Manuila, Ludmilla Manuila, M. Nicole, H. Lambert) tome 1 1970). Atrophie mésentérique. Amaigrissement qu'on observe chez les enfants dont le mésentère est malade (synonyme de carreau) (confer BOUILLET 1859). Atrophie musculaire progressive. Atrophie qui atteint d'abord les muscles de la main puis s'étend aux autres muscles (confer DICTIONNAIRE DE MÉDECINE, DE CHIRURGIE, DE PHARMACIE, DE L'ART VÉTÉRINAIRE ET DES SCIENCES QUI S'Y RAPPORTENT (ÉMILE LITTRÉ, CHARLES ROBIN) 1865).
— Par extension, littéraire. [Avec un complément désignant un inanimé concret autre qu'une partie d'être vivant] État d'un objet dont les dimensions sont démesurément réduites :
Ø 3. Rien n'est frappant comme cette atrophie de la toiture, sitôt franchi le grand fleuve qui sépare les deux France...
JEAN-BALTHASAR MALLARD, COMTE DE LA VARENDE, La Normandie en fleurs, 1950, page 151.
— Au figuré. Affaiblissement, déchéance d'un individu ou d'une collectivité au point de vue intellectuel, moral, affectif, ou actif. Atrophie de la bonté, de la vie économique, atrophie sentimentale :
Ø 4. (...) la vie de nos petites villes des départements est la vie à l'ombre. La pensée ne s'y développe pas, elle est frappée d'atrophie; la routine intolérante s'érige, là, en ennemie du progrès.
PAUL AVENEL, Les Calicots, 1866, page 177.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 30.

Forme dérivée du verbe "atrophier"
atrophier
ATROPHIER, verbe transitif.
I.— Emploi transitif.
A.— BOTANIQUE, MÉDECINE et MÉDECINE VÉTÉRINAIRE. [Le complément est une personne, un animal, une plante ou une partie de leur être] Causer l'atrophie :
Ø 1. La spécialité trop forte du métier, nous le voyons chez les hommes, atrophie tel membre, exagère tel autre, exclut l'harmonie;...
JULES MICHELET, L'Insecte, 1857, page 203.
B.— Au figuré.
1. [Le complément désigne un inanimé abstrait, en particulier une faculté] Affaiblir, détruire progressivement :
Ø 2. C'est une triste chose qu'un homme qui a atrophié son coeur, au profit de son cerveau,...
ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, Dans la maison, 1909, page 993.
2. Plus rare. [Le complément désigne une personne] Faire dépérir au point de vue moral :
Ø 3. C'est également grâce à son ignorance de l'individu que la société moderne atrophie les adultes. L'homme ne supporte pas impunément le mode d'existence et le travail uniforme et stupide imposé aux ouvriers d'usine, aux employés de bureau, à ceux qui doivent assurer la production en masse.
ALEXIS CARREL, L'Homme cet inconnu, 1935, page 327.
II.— Emploi pronominal.
A.— BOTANIQUE, MÉDECINE et MÉDECINE VÉTÉRINAIRE. [Le sujet désigne une personne, un animal, une plante ou une partie de leur être] Être touché par l'atrophie :
Ø 4. Un organe exercé acquiert plus de force, prend plus de développement, (...). Au contraire, l'organe qui cesse d'être exercé s'atrophie et disparaît avec le besoin que l'animal en avait,...
AUGUSTIN COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances et sur les caractères de la critique philosophique, 1851, page 80.
— Par extension. [Le sujet est un inanimé concret autre qu'un organe, un tissu, etc., ou une collectivité] Diminuer dans ses dimensions :
Ø 5. N'est-il pas évident que l'empire ottoman diminue et s'atrophie pour que l'Allemagne s'agrandisse?
VICTOR HUGO, Le Rhin, 1842, page 464.
B.— Au figuré.
1. [Le sujet désigne un inanimé abstrait, en particulier une faculté] Se dégrader, s'affaiblir :
Ø 6.... tandis que l'idée religieuse vivait et se développait chez les Esséniens et chez les Pharisiens, cette idée s'atrophiait et mourait chez les Saducéens,...
PIERRE LEROUX, De l'Humanité, de son principe et de son avenir, tome 2, 1840, page 679.
2. Plus rare. [Le sujet désigne une personne] Dépérir au point de vue moral :
Ø 7.... ils [les Lorilleux] ont une méchanceté cancanière et envieuse. Mais quelle vie est la leur, dans quelles galères ils s'atrophient et se déjettent? [au directeur du Bien Public] .
ÉMILE ZOLA, Correspondance, 1902, page 468.
Remarque : On rencontre dans la documentation le néologisme atrophiement, substantif masculin (Edmond et Jules de Goncourt, Mme Gervaisais, 1869, page 53; suffixe -ment1 *). Synonyme de atrophie considéré comme acte ou état. L'atrophiement de son cerveau et de sa langue (Edmond et Jules de Goncourt, Mme Gervaisais).



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 896 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Définition et usage: ATROPHIE, substantif féminin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit