NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment définir un art populaire ? Faut-il être seul pour être soi-même ? >>


Partager

Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ?



Publié le : 7/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ?
Zoom

• Les goûts sont-ils d'une nature telle qu'aucune discussion sur eux n'est possible?


• "On ne discute pas": les goûts ne peuvent pas être l'enjeu d'une discussion rationnelle, et, partant qu'on ne peut pas se mettre d'accord sur eux?


 • Les goûts sont-ils intrinsèquement indiscutables? En va-t-il de ce que nous jugeons beau comme de ce qui nous plaît simplement?




* Les goûts varient d'une personne à l'autre, selon les époques différentes. Irréductible diversité que rien ne semble pouvoir résoudre.

* Si le goûts sont la chose du monde la moins partagées. Ils nous sont ce qu'il y a de plus intime, de moins partageables. Le goût est critiqué.


  • Introduction
  • I. La subjectivité du goût paraît rendre impossible toute discussion.

1. Le goût est subjectif.
2. Il ne peut donc y avoir de discussion.
3. Pourtant le goût appelle la discussion.

  • II. La possibilité de la discussion sur les goûts se fonde-t-elle sur un principe objectif ?

1. Le plaisir ne serait que la conséquence de la connaissance d'un rapport objectif.
2. Ce rapport objectif serait l'adéquation de l'objet à sa fin.
3. Ce rapport objectif ne doit pas faire l'objet d'une connaissance intellectuelle mais d'une perception.

  • III. C'est parce qu'il n'est ni objectif ni subjectif que le goût appelle la discussion.

1. Le beau comme harmonie.
2. Le goût est par excellence le lieu de la discussion.
3. Cet appel à la discussion doit à son tour être fondé.

  • Conclusion


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6132 mots (soit 9 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit