LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Une fiction peut-elle être vraie ? La vérité peut-elle engendrer la terreur ? >>


Partager

Y a-t-il des vérités indiscutables ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il des vérités indiscutables ?



Publié le : 1/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il des vérités indiscutables ?
Zoom

  • A. Sens des termes
 
 - Y a-t-il : existe-t-il ?
 
 - Vérité : ce qui est réellement, ce à quoi l'esprit peut donner son assentiment par suite d'un rapport de conformité avec l'objet de pensée.
 
 - Indiscutable : qui s'impose manifestement, dont la valeur est certaine, qui ne relève pas de l'examen par un débat, en étudiant le pour et le contre.
 
  • B. Sens du sujet
 
 Y a-t-il des connaissances réelles et s'accordant avec l'objet qui ne relèvent pas de l'examen par un débat, par étude du pour et du contre ?
 
  • C. Problème
 
 S'il y a des vérités indiscutables devant lesquelles l'homme doit s'incliner sans débattre, une part de liberté humaine s'évanouit sans doute. Le problème est donc ici de rattacher vérité à liberté.
 
  • D. Choix du plan
 
 On examinera la vérité à travers ses différents pôles, le pôle objectif, le pôle subjectif, etc., pour montrer que toute vérité est discutable. Le plan sera ici du type progressif.



La sensation a toujours un objet réel et n'est pas susceptible d'erreur. En nous-mêmes, en notre sensibilité subjective, se trouvent donc les critères du vrai. Les Sophistes affirmaient un subjectivisme radical.- L'évidence comme caractère de ce qui entraîne immédiatement l'assentiment de l'espritDans cette perspective, lorsque le jugement façonne et détermine le vrai, lequel ne transcende plus ni l'individu ni la Personne, c'est l'évidence qui peut jouer, en certains cas, un rôle prédominant. Ici, nous rappellerons l'exemple, célèbre, de la méthode cartésienne, où il s'agissait de ne recevoir aucune chose pour vraie qui ne fût évidente, c'est-à-dire si claire et si distincte que l'esprit n'ait plus la possibilité de la mettre en doute.- La passion subjective:Examinons maintenant un nouvel élément subjectif, qui ne sera plus ici d'ordre intellectuel, mais affectif : la passion. Et, en effet, il semble bien que nous soyions désormais en mesure de rendre sa valeur à la passion subjective dans sa relation au vrai. Le vrai n'est pas seulement le fruit de facteurs intellectuels, mais bien de tout ce qui touche à l'affectivité. Dès lors la passion, définie comme attachement dominant, se trouve réhabilitée dans son rapport au vrai. Ainsi fit Kierkegaard, pour qui la vérité ne transcende ni la subjectivité ni la passion.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3309 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il des vérités indiscutables ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit