LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< [ De la tranquillité de l'État ] - Montesqui ... La double mémoire de l'Occident - Armand Abé ... >>


Partager

Descartes (Règles pour la direction de l'esprit, Règle IV)

Philosophie

Aperçu du corrigé : Descartes (Règles pour la direction de l'esprit, Règle IV)



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

	Descartes (Règles pour la direction de l'esprit, Règle IV)
Zoom
Quelle est l'idée fondamentale de ce texte ? L'authentique recherche de la vérité doit obéir à une méthode, c'est-à-dire à un mode d'emploi judicieux des instruments intellectuels. La méthode, conçue comme ensemble de règles à suivre pour atteindre la vérité, est rigoureusement indispensable. Le problème posé par ces lignes est donc le suivant: est-il nécessaire de posséder un instrument intermédiaire, quand on veut accéder à la vérité, ou bien cette dernière s'offre-t-elle à l'esprit, sans cette médiation ? Le texte se divise en deux parties. La première (qui va de « Les Mortels » jusqu'à « plus heureux ») expose la « voie empirique », par tâtonnements purs, voie très répandue dans le monde : les hommes procèdent, bien souvent, à l'aveuglette et ils errent. Descartes, dans la seconde partie du texte, met à jour, de manière très progressive, l'idée de méthode, en l'opposant aux procédés aveugles décrits dans la première partie (cette seconde moitié du texte va de « Or, il vaut » jusqu'à « connaître ».

Les Mortels sont possédés d'une curiosité si aveugle que souvent ils engagent leur esprit dans des voies inconnues, sans aucun espoir raisonnable, uniquement pour courir le risque d'y rencontrer ce qu'ils cherchent. Il en est d'eux comme d'un homme qui brûlerait d'un désir si stupide de trouver un trésor qu'il serait sans cesse à errer sur les places publiques pour chercher si par hasard il n'en trouverait pas quelqu'un de perdu par un voyageur. C'est ainsi qu'étudient presque tous les Chimistes, la plupart des Géomètres et un grand nombre de Philosophes. Certes, je ne nie pas qu'ils n'aient parfois assez de chance dans leurs errements pour trouver quelque vérité ; néanmoins, je ne leur accorde pas pour cela d'être plus habiles, mais seulement d'être plus heureux. Or, il vaut beaucoup mieux ne jamais penser à chercher la vérité d'aucune chose plutôt que de le faire sans méthode : il est tout à fait certain, en effet, que les études de cette sorte faites sans ordre et les méditations confuses obscurcissent la lumière naturelle et aveuglent les esprits. Quiconque s'accoutume à marcher ainsi dans les ténèbres s'affaiblit tellement l'acuité du regard que dans la suite il ne peut supporter le grand jour. C'est même un fait d'expérience : nous voyons le plus souvent ceux qui ne se sont jamais consacrés aux lettres juger de ce qui se présente à eux avec beaucoup plus de solidité et de clarté que ceux qui ont toujours fréquenté les écoles. Quant à la méthode, j'pntends par là des règles certaines et faciles dont l'exacte observation fera que n'importe qui ne prendra jamais rien de faux pour vrai, et que, sans dépenser inutilement aucun effort d'intelligence, il parviendra, par un accroissement graduel et continu de science, à la véritable connaissance de tout ce qu'il sera capable de connaître. Descartes (Règles pour la direction de l'esprit, Règle IV)


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3631 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Descartes (Règles pour la direction de l'esprit, Règle IV) " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit