LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pouvons-nous ne pas croire au progrès ? Faut-il accepter, aujourd'hui, l'idée que ch ... >>


Partager

Le développement des techniques est-il synonyme de progrès?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le développement des techniques est-il synonyme de progrès?



Publié le : 4/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Le développement des techniques est-il synonyme de progrès?
Zoom

 L’idée d’un progrès cumulatif, celle d’une loi de perfectionnement ainsi que la théorie des âges du monde ont été appliquées, à partir de la Renaissance, non plus à la croissance de l’Église mais à l’avancement des sciences. Lorsque s’ouvre le siècle des Lumières, l’idée de progrès demeure néanmoins chargée d’ambiguïtés. Le progrès est-il également d’ordre matériel et moral ? Est-il unilinéaire et continu ou présente-t-il des directions multiples et des discontinuités ? Aussi la racine du problème se trouve dans le fait de se demander si l’humanité ne serait pas vouée à progresser d’une manière ou d’une autre sans que les inventions techniques de la modernité y soient pour quelque chose. Mais cela serait éluder les problèmes quasi inhérent de la civilisation technicienne dont la nature est radicalement différente de ce qu’a connu l’humanité jusqu’à présent.



Qualifiées par la diversité culturelle, les sociétés ne convergent donc pas vers un même but. Au reste, les fins que la civilisation occidentale poursuit sont fixées avec la révolution néolithique. Il convient donc de tempérer le triomphalisme dont s'est accompagnée la révolution scientifique. On ne doit pas tous nos progrès moraux aux développements des techniques. Le problème demeure, cependant, pour le progrès scientifique, de l'accroissement des connaissances, du passage d'un paradigme du savoir à un autre. Sans doute, l'économie du progrès doit-elle, dans son ensemble, être finalement rapportée à la succession des systèmes d'explication du monde. L'introduction du langage quantitatif, à laquelle Cassirer assimile le progrès, a déterminé le remplacement de la description des choses par l'expression générale des relations. De l'appréhension immédiate à la construction de concepts par postulation, la distance est celle qui sépare la pensée mythique de la pensée scientifique. Il reste que l'histoire des sciences sert d'appui à Popper pour rejeter comme logiquement contradictoires toutes lois du progrès. On ne peut dès lors s'assurer clairement qu'un quelconque progrès scientifique puisse engendrer un progrès moral ou politique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1429 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Le développement des techniques est-il synonyme de progrès? " a obtenu la note de :

8.9 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit