LE DEVOIR (cours de philosophie)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LA JUSTICE (cours de philosophie) LA VOLONTÉ (cours de philosophie) >>


Partager

LE DEVOIR (cours de philosophie)

Philosophie

Aperçu du corrigé : LE DEVOIR (cours de philosophie)



Publié le : 5/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	LE DEVOIR (cours de philosophie)
Zoom

Lorsque nous hésitons entre deux partis possibles, nous ne nous demandons pas ce que notre nature nous porte à faire, mais ce que nous devons faire.

I. ANALYSE DE LA NOTION

- A - Idées d'obligation - Devoir et liberté.

L'idée de devoir implique celle d'obligation-mais l'obligation morale est d'un tout autre ordre que la nécessité physique car elle suppose la liberté: «Tu dois, donc tu peux« (Kant). Je ne me sentirais pas obligé si je ne me sentais pas libre. C'est dire que le devoir est de l'esprit et non de la nature. Se soustraire à l'obligation morale, faillir à son devoir, c'est céder à la nature: «Être vaincu en soi-même par soi-même animal, c'est la faute« (Alain). On peut donc dire avec Schopenhauer que «le devoir, c'est ce qui est contraire à la nature« ; le devoir, en effet, implique toujours effort et contrainte et c'est pourquoi on ne peut parler des devoirs de Dieu ni de sa vertu. Mais comme cette contrainte est celle qu'exerce l'esprit sur le corps, on voit que c'est en faisant son devoir que l'homme affirme le mieux sa liberté, qui est autonomie. Et la conscience nous instruit infailliblement de nos fautes parce qu'elles sont des faiblesses.

- B - Idée de fin en soi - Devoir et intention.

L'idée de devoir est liée à l'idée de bonne volonté, c'est-à-dire à l'idée d'une action que nous devons accomplir pour elle-même, indépendamment de toute considération eudémoniste ou utilitaire. « Fais ce que dois, advienne que pourra«, telle est la formule générale du devoir. Il faut donc distinguer avec Kant la simple légalité de la moralité proprement dite: un acte qui est conforme au devoir est légal mais non moral, si ce n'est pus le seul souci de faire son devoir qui l'a inspiré. Qu'elle soit commandée par l'inclination ou par l'intérêt, par la bonté ou par le calcul, l'action n'a « aucune vraie valeur morale« si elle procède d'une autre source que le pur respect de la loi morale. Il en résulte que «jamais peut-être un acte de pur devoir n'a été accompli « et que la vraie moralité est tout intérieure : les autres peuvent juger de la légalité de mes actes ; je suis seul juge de leur moralité, car je suis seul à savoir si je m'abandonne ou si je me conduis.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	LE DEVOIR (cours de philosophie) Corrigé de 3824 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " LE DEVOIR (cours de philosophie)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

LE DEVOIR (cours de philosophie)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit