NoCopy.net

Les devoirs sont-ils seulement des contraintes ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les croyances sont-elles une affaire d'Etat ... Les difficultés de communication entre les h ... >>


Partager

Les devoirs sont-ils seulement des contraintes ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les devoirs sont-ils seulement des contraintes ?



Publié le : 10/11/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Les devoirs sont-ils seulement des contraintes 	?
Zoom

    Le sujet pose le problème de l'action dirigée à l'encontre du penchant naturel. Il s'agit ici de confronter deux termes qui peuvent aux premiers abords paraître identiques, à savoir le devoir et la contrainte. Cependant il s'agit tout d'abord de s'interroger sur l'origine de cette action forcée, dans le cas de la contrainte, elle vient de l'extérieur, je suis contraint par quelqu'un, cet acte ne vient pas de moi mais d'autrui ou d'une institution qui possède un certain pouvoir sur moi. Le devoir par contre vient de moi, je me dois de faire quelque chose au nom de la morale. La difficulté rencontrée dans le problème posé sera de déterminer si ces limites sont aussi évidentes qu'elles en ont l'air. Puis je être à l'origine d'une contrainte que je m'impose sans qu'il y ait de pression venant de l'extérieur? De plus si on me contraint à quelque chose n'est ce pas dans ce cas moi aussi qui participe à cette contrainte, sans quoi je ne pourrais l'exercer?

Il s'agira donc de distinguer tout d'abord la nature morale du devoir. Si je m'oblige à faire quelque chose, n'est ce pas pour satisfaire mon besoin d'agir moralement? Mais d'un autre côté, la morale n'est elle pas issue d'un consensus collectif et donc qui vise au bonheur de la communauté? Enfin le fait de vivre en société n'est ce pas déjà être contraint à agir moralement plutôt que de suivre son instinct? Une contrainte que je choisis est ce toujours une contrainte?

 



La liberté est l'enjeu majeur de ce sujet : l'intériorisation peut aussi être une prison (et la pire qui soit puisque justement nous n'avons plus alors de rapport extérieur, objectif, à notre propre action). Le devoir névrotique, où l'on se force à faire quelque chose comme devoir, ne montre-t-il pas que le devoir ne doit pas être une contrainte ? Le devoir est l'intention et la volonté de bien faire, exigence purement désintéressée, qui ne prend son sens qu'en dehors de la contrainte. Ainsi, loin de définir le devoir, la contrainte peut être sa négation. Références utiles : Nietzsche, Par-delà le bien et le mal, Freud. Approche problématique            Le sujet pose le problème de l'action dirigée à l'encontre du penchant naturel. Il s'agit ici de confronter deux termes qui peuvent aux premiers abords paraître identiques, à savoir le devoir et la contrainte. Cependant il s'agit tout d'abord de s'interroger sur l'origine de cette action forcée, dans le cas de la contrainte, elle vient de l'extérieur, je suis contraint par quelqu'un, cet acte ne vient pas de moi mais d'autrui ou d'une institution qui possède un certain pouvoir sur moi. Le devoir par contre vient de moi, je me dois de faire quelque chose au nom de la morale. La difficulté rencontrée dans le problème posé sera de déterminer si ces limites sont aussi évidentes qu'elles en ont l'air.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Les devoirs sont-ils seulement des contraintes 	? Corrigé de 4193 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les devoirs sont-ils seulement des contraintes ?" a obtenu la note de : aucune note

Les devoirs sont-ils seulement des contraintes ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit