NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dickens, les Grandes Espérances (extrait). Diderot, le Neveu de Rameau (extrait). >>


Partager

Diderot, Jacques le Fataliste et son maître (extrait).

Echange

Aperçu du corrigé : Diderot, Jacques le Fataliste et son maître (extrait).



Publié le : 7/5/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Diderot, Jacques le Fataliste et son maître (extrait).
Zoom

Diderot, Jacques le Fataliste et son maître (extrait).
Quel que soit l'angle par lequel on aborde Jacques le Fataliste, il n'apparaît jamais comme un seul livre, mais comme un roman-mosaïque juxtaposant plusieurs structures, strates et genres narratifs enchevêtrés dans l'intrigue simpliste -- et prétexte
surtout à une large réflexion sur le fatalisme et la liberté -- du périple d'un valet et de son maître. La polyphonie apparente de cette oeuvre où la parole se déverse comme dans les dialogues théâtraux, et en dehors des repères propres au roman
traditionnel, cache le désir de Diderot d'interroger le genre et les limites du roman.

Jacques le Fataliste et son maître de Denis Diderot
Après quelques momens de silence ou de toux de la part de Jacques, disent les uns, ou après avoir encore ri, disent les autres, le Maître s'adressant à Jacques, lui dit : Et l'histoire de tes amours ? -- Jacques hocha de la tête et ne répondit
pas.
Comment un homme de sens, qui a des moeurs, qui se pique de philosophie, peut-il s'amuser à débiter des contes de cette obscénité ?... Premièrement, Lecteur, ce ne sont pas des contes ; c'est une histoire, et je ne me sens pas plus
coupable, et peut-être moins, quand j'écris les sottises de Jacques que Suétone quand il nous transmet les débauches de Tibère. Cependant vous lisez Suétone et vous ne lui faites aucun reproche. Pourquoi ne froncez-vous pas le sourcil à
Catulle, à Martial, à Horace, à Juvénal, à Pétrone, à La Fontaine et à tant d'autres ? Pourquoi ne dites-vous pas au Stoïcien Séneque : Quel besoin avons-nous de la crapule de votre esclave aux miroirs concaves ? Pourquoi n'avez-vous de
l'indulgence que pour les morts ? Si vous réfléchissiez un peu à cette partialité, vous verriez qu'elle naît de quelque principe vicieux. Si vous êtes innocent, vous ne me lirez pas ; si vous êtes corrompu, vous me lirez sans conséquence. Et
puis, si ce que je vous dis là ne vous satisfait pas, ouvrez la préface de Jean-Baptiste Rousseau et vous y trouverez mon apo...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Diderot, Jacques le Fataliste et son maître (extrait)." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit