Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (histoire)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'adresse inaugurale du Président Roosevelt l ... Discours de Milan, 1er novembre 1936 : Mussol ... >>


Partager

Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (histoire)

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (histoire)



document rémunéré

Document transmis par : Marvin46656


Format: Document en format HTML protégé

Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (histoire)
Zoom

« Messieurs! Le discours que je vais prononcer devant vous ne pourra être, en termes précis, classé comme un discours parlementaire... Un discours de ce genre peut conduire ou ne pas conduire à un vote politique. Que l'on sache, de toute façon, que je ne cherche pas ce vote politique. Je ne le désire pas, j'en ai déjà eu trop. L'article 47 du « Statut »' déclare : « La Chambre des Députés a le droit d'accuser les ministres du Roi et de les traduire en Haute Cour de Justice ». Je demande formellement si, dans cette Chambre, ou en dehors de cette Chambre, il y a quelqu'un qui désire se prévaloir de l'article 47. (Applaudissements très vifs et prolongés. De nombreux députés se lèvent, cris de « Vive Mussolini ». Applaudissements également dans les tribunes)... Eh bien! Je déclare ici, devant cette assemblée et devant le peuple italien tout entier, que j'assume seul, la responsabilité politique, morale, historique de ce qui s'est passé (applaudissements très vifs et répétés; nombreuses voix : « Tous avec vous, tous avec vous »)... Si le fascisme n'est qu'huile de ricin et « manganello », et non pas la passion orgueilleuse de ce que la jeunesse a de meilleur, à moi la faute! (applaudissements) Si le fascisme a été une association criminelle, je suis le chef de cette association criminelle (applaudissements très vifs et prolongés; de nombreuses voix : « Tous avec vous »). Si toutes les violences ont été le résultat d'un certain climat historique, politique et moral, eh bien! à moi la responsabilité, puisque ce climat historique, politique et moral, c'est moi qui l'ai créé par une propagande qui va de l'Intervention à aujourd'hui... Maintenant j'ose dire que le problème sera résolu. Le fascisme — gouvernement et parti — ont leur pleine efficacité. Messieurs vous vous êtes fait des illusions ! Vous avez cru que le fascisme était fini parce que je le retenais, qu'il était mort parce que je le corrigeais et vous avez surtout eu la cruauté de le dire. Mais si je mettais à le déchaîner la centième partie de l'énergie que j'ai mise à le retenir, vous verriez alors (vifs applaudissements)... L'Italie, oui, messieurs, veut la paix, elle veut la tranquillité elle veut le calme dans le travail. Nous, ce calme, cette tranquillité dans le travail, nous les lui donnerons, si c'est possible par l'amour, et si c'est nécessaire par la force... ». Extrait des Actes parlementaires, 3 janvier 1925.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (histoire) Corrigé de 1292 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (histoire)" a obtenu la note de : aucune note

Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (histoire)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit