NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ce qui est vrai est-il flagrant ? Peut-on tout donner ? >>


Partager

Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit ?



Publié le : 31/7/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit	?
Zoom

La question est ici de bien savoir en quel(s) sens l'on prend les termes « diviniser « et « péché «, car la réponse sera différente selon qu'on les prend au sens strict (religieux) ou au sens figuré. Diviniser signifie en effet au sens propre « élever au statut d'un Dieu «, mais au sens figuré « donner une grande valeur à « ; de même « péché « signifie au sens propre « acte conscient par lequel on contrevient aux lois religieuses, aux volontés divines «, mais au sens figuré: une « faute «. On pourra ainsi adopter le plan suivant : 

- Analyse de la « divinisation « de la vérité: on lui prête un caractère absolu et intemporel. Dès lors, toute possibilité d'évolution de la pensée, mais aussi de débat critique, disparaît (faire de la vérité une « divinité « peut aussi signifier qu'on la concevrait comme d'origine divine: ce qui lui confère une éternité homologue à celle de Dieu lui-même).- Montrer le risque d'aboutir au fanatisme:* la vérité « divine « doit être respectée, éventuellement imposée;* elle ne supporte aucune contradiction et devient totalitaire.- L'esprit; dans son dynamisme même, est au contraire synonyme de liberté, d'attitude critique et de quête interminable (on peut, là, prendre appui sur Hegel). Admettre une vérité «divine «, c'est admettre qu'il doit lui être soumis et perd dès lors son autonomie (cf. historiquement: la vérité admise, au Moyen Age, des vérités «révélées« sur les vérités « de la raison «). 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2027 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit