LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dois-je me définir par la somme de mes désir ... Dois-je respecter autrui ? >>


Partager

Dois-je préférer la vérité à mes amis ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Dois-je préférer la vérité à mes amis ?



Publié le : 24/8/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Dois-je préférer la vérité à mes amis 	?
Zoom

 Les disputes arrivent souvent lorsque l'on doit prendre position sur un sujet et qu'on déclare ce qu'on pense être vrai. C'est par exemple ce qui arrive dans toutes les discussions politiques, on se fâche avec ceux qui ne partagent pas nos opinions. Cela touche au lien profond entre croyance et affectivité: nous partageons des croyances avec nos proches, elles cimentent nos relations sociales. Une communauté se fonde sur des croyances qui ont une fonction de lien, ce sont des formes de religions, elles relient. Lorsque ces croyances vont contre la vérité, la vérité remet en cause les relations sociales fondées sur la croyance. C'est pourquoi la vérité nous met en conflit. Mais l'amitié est elle soumise aux mêmes lois que les relations sociales normales? N'y partage-t-on pas un lien plus profond que celui des croyances naturelles? N'y partage-t-on que des croyances ou un lien plus profond à la vérité?



Les croyances cimentent la collectivité, c'est pourquoi la vérité nous oppose à autrui. Lorsque Copernic affirmait que la terre tournait autour du soleil, il heurtait la majorité de ses contemporains qui croyaient fermement au modèle géocentrique. Cela montre que la vérité peut aller contre les croyances que nous partageons et qui soudent nos amitiés. II: La priorité d'autrui Le devoir nous impose des priorités, il établit une hiérarchie entre les possibilités. Dans cette hiérarchie, l'amitié peut se trouver au dessus de la vérité, nous ne sommes plus dans l'ordre de la science et de la transparence du discours sur l'objet, mais dans l'ordre du sens et des valeurs. Le devoir peut mettre la priorité sur l'amitié dans des cas où il faudrait choisir entre l'amitié et la liberté. On peut mettre la vérité de coté pour ne pas blesser autrui. Ce qui compte est alors plus le lien avec la personne qu'avec l'état de fait. Il faut parfois mentir dans l'intérêt d'autrui plutôt qu'énoncer une vérité qui ne prend pas en compte l'impact du discours sur autrui. Par exemple, si un médecin sait que son patient a de fortes chances de mourir dans trois mois, mieux vaut qu'il ne lui dise pas la vérité.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2804 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Dois-je préférer la vérité à mes amis ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit