NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Poésie engagée Qu'est ce qu'un corps normal? >>


Partager

Douter, est-ce renoncer à toutes vérités?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Douter, est-ce renoncer à toutes vérités?



Publié le : 9/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Douter, est-ce renoncer à toutes vérités?
Zoom

Le doute suspend le jugement. Mais réserver son jugement signifie-t-il un arrêt définitif dans la recherche de la vérité ? N'y-a-t-il pas une manière de douter qui conduit sur le chemin de la vérité ?

Si l’on se réfère à la devise de Socrate : « Je sais que je ne sais pas «, on constate que le père de la réflexion critique place d’emblée le doute au cœur de l’attitude philosophique. Pourtant, selon le sens commun, le doute est une entreprise négative, sans réelle valeur sinon celle de l’aveu d’une impuissance, voire d’un échec. Douter, c’est reconnaître que l’on manque de certitude. On peut toutefois se demander si la raison nous offre les moyens de reconnaître la vérité des connaissances dont on se met à douter. Mettre en question les vérités auxquelles on croyait, n’est-ce pas prendre le risque de ne plus jamais y croire ? Est-ce à dire que le doute est irréversible ? Il convient donc de se demander si l’on peut rationnellement s’assurer de la vérité de ce que l’on pense, sans passer par l’étape du doute. C’est la raison pour laquelle il nous revient de nous interroger sur la nature de celui-ci : consiste-il en un abandon de tout jugement, de toute action et donc de toute vérité, ou bien peut-il, au contraire, placer la pensée sur le chemin méthodologique qui mène au vrai ? Dans cette optique, nous verrons dans une première partie que le doute, lorsqu’il est employé de manière systématique, peut bloquer tout accès à la vérité, avant d’apporter des objections à cette utilisation « douteuse « du doute, puis de vérifier s’il est possible d’attribuer à la nature même du doute une certaine vérité.
 



• Il est important, ici, de bien distinguer les différentes formes de doute et de les analyser à la lumière de la vérité.
• Le sujet n'est pas : « Qu'est-ce que le doute ? «, mais le doute en rapport avec la vérité : faut-il y renoncer, nier même son existence, ou attendre patiemment que le jugement soit assuré pour la rechercher ?
• Ainsi, vous devez réfléchir sur le doute méthodique : il teste la validité des idées mais le but est de trouver une idée indubitable ; et sur le doute sceptique : il faut renoncer à chercher la vérité car elle est inaccessible à l'homme.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5028 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Douter, est-ce renoncer à toutes vérités? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit