LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Connaitre et aimer Faut-il punir le coupable ou venger la victi ... >>


Partager

Y a-t-il un droit à désobéir?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il un droit à désobéir?



Publié le : 28/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Y a-t-il un droit à désobéir?
Zoom

-Le droit constitue ce par quoi une société peut assurer sa cohérence interne, il lui est donc consubstantiel ; la notion de droit est donc exactement contraire à la notion de désobéissance.
-Désobéir à quelqu'un ou à quelque chose, c'est refuser de rester sous sa dépendance ; c'est donc refuser une forme de norme qui me dirige.
-Le droit, qu'exprime la loi, n'est valable que s'il est respecté en tant que tel ; de fait, l'on ne saurait désobéir à une loi sans désobéir au droit lui-même : l'on ne saurait donc avoir un droit à désobéir, car ce serait contradictoire ; cela équivaudrait à avoir un droit à désobéir au droit.
-Néanmoins, n'y a-t-il pas un droit plus originel par rapport à celui de l'état social, par rapport auquel l'on pourrait contester ce dernier ? La désobéissance se justifie-t-elle quant au contenu même de sa désobéissance ?



- Loi naturelle : a) Prescription du droit naturel. b) Loi de la nature. -Le droit constitue ce par quoi une société peut assurer sa cohérence interne, il lui est donc consubstantiel ; la notion de droit est donc exactement contraire à la notion de désobéissance. -Désobéir à quelqu'un ou à quelque chose, c'est refuser de rester sous sa dépendance ; c'est donc refuser une forme de norme qui me dirige. -Le droit, qu'exprime la loi, n'est valable que s'il est respecté en tant que tel ; de fait, l'on ne saurait désobéir à une loi sans désobéir au droit lui-même : l'on ne saurait donc avoir un droit à désobéir, car ce serait contradictoire ; cela équivaudrait à avoir un droit à désobéir au droit. -Néanmoins, n'y a-t-il pas un droit plus originel par rapport à celui de l'état social, par rapport auquel l'on pourrait contester ce dernier ? La désobéissance se justifie-t-elle quant au contenu même de sa désobéissance ? I. Le droit est inviolable, car elle assure la cohésion de la société : il n'y a pas de désobéissance légitime (Platon). -Perspective collective (livre IX des Lois) : les lois sont nécessaires, car elles instaurent une hiérarchie entre ce qui est favorable à l'intérêt commun, et ce qui est favorable aux intérêts personnels.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1359 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Y a-t-il un droit à désobéir? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit