LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< CHRYSIPPE Les cyniques ou les « Philosophes-chiens » ( ... >>


Partager

EPICURE et le matérialisme

Philosophie

Aperçu du corrigé : EPICURE et le matérialisme



Publié le : 2/11/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	EPICURE et le matérialisme
Zoom

Fils d'un maître d'école, Epicure suivit à Athènes l'enseignement de l'Académie et probablement aussi du Lycée. Il se mit à enseigner lui-même à l'âge de 35 ans, à  Athènes, une communauté d'amis. Il avait acheté un jardin, qu'il cultivait lui-même, où il donnait ses leçons dans un climat de conversation amicale, et c'est sous ce nom de Jardin qu'est parfois désignée l'Ecole.
 Il fut un homme doux, calme, frugal, et intrépide devant la souffrance. Il mourut avec beaucoup de sérénité au terme d'une longue maladie. Des quelque trois cents volumes qu'on lui prête avoir écrit, il ne nous reste que quelques fragments (une quarantaine ; des sentences pour la plupart) et trois lettres.
 
 ■ Epicure n'a cure des abstractions et des exercices de haute voltige conceptuelle. Pour lui, tout est affaire d'évidence, laquelle est à base de sensations — sans fioritures conceptuelles —, d'anticipations — qui nous permettent, en fonction de sensations déjà éprouvées, de nous adapter hic et nunc —, d'affections — qui nous renseignent tant sur le plaisir que sur la douleur et guident le bon usage que nous en ferons. Ici-bas, ici et maintenant.
 Quant à la nature elle s'explique d'elle-même. Le monde suit son cours déterminé. Il se fait et se défait comme nos sens le constatent. Néanmoins, Epicure affirme, à la suite de Démocrite, qu'en dernière analyse le monde est composé d'atomes, ces particules insécables, immuables et éternelles. Tout le reste est mortel même notre âme, faite d'atomes plus subtils.
 Cela étant, il n'y a rien à redouter ou craindre, et certainement pas la mort, car aussi longtemps que je vis, la mort n'est point là; et lorsqu'elle survient, c'est moi qui n'y suis plus.
 Des dieux non plus il n'y a rien à craindre, car, indifférents aux hommes, ils vivent parfaitement heureux dans leur «inter-monde«. Et quant à la souffrance il faut savoir que :
 
 Les grandes souffrances te font périr en peu de temps et les souffrances qui durent ne sont pas grandes, (fragment)




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 721 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " EPICURE et le matérialisme " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit